Musique : Assassin – L’Homicide Volontaire (1995)

assassinhomicideDans les années 80-90, le rap français émerge. Parmi les groupes marquants, on parle évidemment d’IAM ou de NTM mais on oublie trop souvent Assassin. Peut être justement parce que le groupe était moins politiquement correct ou pas assez banlieue.

En effet, le groupe commence à la fin des années 80 mais la fondation officielle est en 90 avec le titre La Formule secrète. Le groupe est d’abord constitué de deux MC, Rockin’Squat et Solo et de DJ clyde. Ils sont ensuite rejoints par DoctorL pour la production sonore. Repérés par les majors qui voient dans le rap un nouveau créneau porteur, Assassin refuse de signer un contrat et reste indépendant. Ils sortent en 1992 un premier album, Futur, que nous réserve-t-il ? et marquent leur différence par un discours touchant non seulement les problèmes des banlieues mais aussi d’autres sujets politiques comme l’écologie ou les médias. Il faut dire que le profil des membres est un peu différent. Rockin’Squat n’est autre que le fils du comédien Jean-Pierre Cassel. DoctorL est d’origine irlandaise et a commencé dans le punk et le rock alternatif. Les deux autres membres vont quitter le groupe, devenu un collectif avec la fondation d’Assassin Productions en 91.

Mais avant de partir, DJ Clyde participe à la création d’un deuxième album en 1995, L’homicide volontaire. Ce qui frappe dans cet album c’est le chant et le son, qui ne copie pas ce qui se fait au même moment aux states. Les voies sont plus claires, les flow plus lents et même parfois chantés. Les influences sont multiples, avec des passages funky, d’autres presques bluesy, ou encore ragga. Quand j’étais petit attaque d’entrée avec des paroles revendicatrices sur la situation sociale. Nous sommes bien loin des stéréotypes du rap aux paroles basiques et insultantes. Guerre nord-sud avec son alignement de données géopolitiques en est bien l’exemple. Alors Assassin, rap intello ? Peut être mais surtout un rap très évolué musicalement parlant avec l’utilisations de samples d’origines variées. On pense parfois à de la musique orientale ou encore à des groupes funk ou jazz ce qui crée une atmosphère envoûtante. L’intro d’Entre dans la classe avec le son de saxo montre bien l’éclectisme du groupe. Et Rockin’Squat jongle avec délice avec les mots pour dénoncer les médias, l’éducation nationale. L’Etat Assassine a évidemment rencontré un gros écho à l’époque en rappelant des vérités pas très bonnes à dire. On y parle de l’affaire Malik Oussékine et des bavures policières, juste au moment où Chirac va se faire élire. Le titre est d’ailleurs plus proche du style rap des NTM avec un flow plus percutant. L’Odyssée suit son cours parle d’ailleurs de changer le cours des choses en cette année d’élection présidentielle. « Levez vous, tout le monde debout ! » fait mouche. Les titres sont séparés par des samples, des extraits de films. Mais cela ne rompt pas le rythme de l’album. Ecrire contre l’oubli termine ce petit chef d’œuvre et résume ce que l’on pourrait dire de l’album : Il ne doit pas être oublié dans les grands albums du genre et rappelle bien des choses sur ce qui se passait dans les années 80-90 en France et dans le monde. Et il reste terriblement d’actualité.

L’album est vendu à plus de 100 000 exemplaires, chose incroyable pour un indépendant. Il faudra ensuite attendre 5 ans pour avoir droit à un autre opus, Touche d’espoir. Assassin est aussi à la production et participe à divers projets. Le groupe sort encore un live en 2002 avant qu’Assassin productions disparaisse. On retrouve Assassin dans le giron Kassovitz – Cassel, ce qui les amène à apparaître sur les bandes sons de Métisse ou La Haine ou encore à collaborer avec Kim Chapiron, ami de Vincent Cassel. Rockin’Squat doit sortir Confessions d’un enfant du siècle en fin 2008. Doctor L collabore avec Rodolphe Burger entre autres.

Iceman

Membres : Rockin’Squat, DoctorL, DJ Clyde, Ekoué.

1. Intro 2. Shoota Babylone 3. L’odyssée suit son cours feat Ekoué 4. L’entrechoque des antidotes 5. Légal ou illégal ? 6. Ce sont des agitateurs ! 7. Quand j’étais petit feat Ekoué 8. Pays extraordinaire 9. L’état assassine 10. A titre posthume 11. L’égocentrisme de l’Assassin 12. ?? Radio ?? 13. Entre dans la classe 14. Problème ? 15. Guerre Nord-Sud 16. Undastand ? 17. La flamme s’éteint 18. L’objet 19. Atakamalak 20. Ecrire contre l’oubli

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s