Musique : Anathema – Hindsight (2008)

anathemahindsightDans le difficile exercice du réenregistrement d’album, il n’y a pas eu beaucoup de réussites. Alors quand il s’agit d’une compilation des meilleurs titres réenregistrés en acoustique ou presque, on peut être inquiet. Anathema a réussi l’exploit de magnifier ses morceaux dans l’album Hindsight sorti en 2008.

Le groupe Anathema est fondé par les frères Cavanagh à Liverpool à la fin des années 80. Ils officient alors dans le Doom et le Death avec le bassiste Duncan Patterson. Mais au bout de quelques albums, le groupe s’oriente vers un son plus atmosphérique voir même électronique. Au fur et à mesure des années, leurs expérimentations les orientent peu à peu vers le rock progressif avec toujours une tendance marquée vers des sons atmosphériques.

Pas étonnant alors qu’ils se rapprochent de Steven Wilson, le leader de Porcupine Tree courant 2008.

C’est le moment qu’ils choisissent pour réenregistrer en semi acoustique leurs meilleurs titres dans l’album Hindsight

Tout commence au son du piano et du violoncelle sur Fragile Dreams. L’ambiance est créée immédiatement avec quelques accords de guitare qui viennent s’ajouter. Ce son épuré et profond sera la marque de fabrique de cet album. C’est ici que la musique parvient à capter nos émotions, nos souffrances, nos joies, nos peines.

La mélodie de Leave No Trace parvient à nous transporter ailleurs tandis qu’Inner Silence est beaucoup plus planant et appaisant. Mais un des moments forts est la réorchestration toute en simplicité de One Last Goodbye où la voix de Vincent Cavanagh ne semble jamais n’avoir été aussi fragile. Il est bien difficile de se remettre de cela dans Are you there et pourtant les arpèges de l’intro nous saisissent à nouveau par leur simplicité et leur pureté. Angelica sonne un peu comme une balade celtique au son des mélopées d’une guitare électrique.

A Natural Disaster marque comme une pause, comme si l’on se trouvait dans une paisible clairière au milieu d’une sombre forêt. La voix de la chanteuse y est évidemment pour beaucoup. La pause se poursuit sur le bord de mer dans Temporary Peace où l’on s’imagine au sommet d’une falaise balayée par le vent et les embruns. Ce serait alors pour mieux s’envoler dansFlying…Mais pour où ? Pour un étrange pays où l’on murmure comme dans Unchained parfaite conclusion acoustique à l’album.

Les fans du groupe risquent évidemment d’être surpris par ce parti pris de mettre en valeur les mélodies et les paroles plutôt que de faire dans la sophistication de l’atmosphérique.

Ils attendront alors le prochain album du groupe prévu pour février 2009.

Iceman

Membres : Vincent Cavanagh, Danny Cavanagh, Jamie Cavanagh, Lee Douglas, John Douglas, Les Smith

1. Fragile Dreams 2. Leave No Trace 3. Inner Silence 4. One Last Goodbye 5. Are You There 6. Angelica 7. A Natural Disaster 8. Temporary Peace 9. Flying 10. Unchained

Publicités

1 réflexion sur « Musique : Anathema – Hindsight (2008) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s