Musique : Ian Van Dahl – Lost and Found (2004)

ianvandahllostIl n’est pas facile d’allier trance et mélodie. Le pseudo groupe belge Ian Van Dahl a tenté ce difficile pari. Mais derrière ce projet se cache le producteur compositeur Dj Peter Luts.

Peter Luts commence très jeune à s’intéresser à la musique. Il est influencé par Depeche Mode et Jean Michel Jarre ce qui se ressent dans ses compositions originales. Il choisit finalement la profession de DJ mais s’intéresse à la production et à la composition. Il crée avec son compère Dave Mc Cullen le groupe dance Lasgo en 2000. Rappelons que dans ce type de formation, la chanteuse qui prête sa voix n’est pas forcément celle qui paraîtra dans les prestations scéniques. Souvent elles sont même interchangeables et ce sera déjà le cas pour Lasgo. On retrouve Peter Luts en tant qu’auteur pour d’autres artistes du genre comme Des Mitchel, Dave Mc Cullen, Barbara Tucker. Mais l’un de ses projets les plus aboutis est le groupe dance trance Ian Van Dahl. L’ambition est d’allier la puissance de la Trance à la simplicité mélodique de la Dance avec l’aide d’une chanteuse. En 2002, le premier opus de ce nouveau projet sort sous le titre A.C.E.. Parmi les singles potentiels c’est Castles in the sky qui retient l’attention. Il a fait l’objet d’un concours remporté par une jeune chanteuse compositrice, Marsha. Mais si une première version est enregistrée avec elle, c’est une autre chanteuse qui sera sur la version définitive d’un titre très dance mais au texte plus travaillé que d’ordinaire dans ce genre. On citera également le magnifique Nights in Java dans cet album, un titre que n’aurait pas renié Jean-Michel Jarre dans les années 90. Les singles seront des hits sur les dance floor jusqu’aux Etats-Unis et surtout en angleterre.

En 2004, le groupe, symbolisé par une emblématique chanteuse blonde Annemie Coenen, reprend du service avec l’album Lost and found. Si le son reste toujours avec une tendance très atmosphérique, l’aspect Trance est plus poussé. Le premier hit est le très dance I Can’t let you go qui reste dans la lignée du précédent album. Les paroles sont assez banales, Annemie s’adressant comme souvent à un homme pour parler d’amour, de rupture, etc…Le Beat plus puissant d’Inspiration rapproche plus de la trance même si les BPM sont moins élevés. C’est le morceau de transition pour attaquer ensuite sur le très énergique Where are you Now ? don’t le refrain simple et atmosphérique fait mouche. Mais la première veritable bombe est Crying avec son intro étagée, ses gimmicks mélodiques accrocheurs, ses BPM endiablés et un son d’une pureté rarement égalée. Et curieusement ce titre n’est pas retenu comme single, au contraire d’Inspiration qui sera N°1 du Belgian Dance Chart en 2005. L’album continue sur la même veine avec Crazy, plus sage rythmiquement mais tout aussi efficace. Peter Luts abuse parfois des effets de reverb sur la voix de Annemie Coenen pour qu’elle s’intègre mieux au son atmosphérique de l’album. Ce n’est pas trop le cas dans My Own après une longue intro. Cela se ressent plus sur un titre plus lent comme Waiting 4 you qui n’est pas sans rappeler le Frozen de Madonna dans sa mélodie. La mélodie est mise plus en sommeil derrière un beat basique sur Do You Feel the Same. C’est un peu moins le cas sur Come to me qui derrière un son très trance utilise une rythmique évoluée et des montées en puissance atmosphériques. Trance toujours dans Time 2 go et Rollercoaster. Without you revient à plus de chant tout en conservant son beat typique. Believe, single discutable, essaye de reprendre la recette de Castles in the sky. Walking away avec son rythme plus lent et le beat moins présent est encore un titre très radiophonique. Ce n’est pas le cas de To Fall in Love avec son intro trance, ses effets synthétiques. L’album se termine sur State of mind qui résume bien l’album en alliant la Trance a une mélodie travaillée et la voix d’Annemie.

Après cet album, Peter Luts retravaillera en 2007 avec Annemie pour ce que l’on croyait un troisième album de Ian Van Dahl. Mais c’est finalement sous le nom d’Annagrace que cela sortira.

Iceman

Membres : Peter Luts, Marsha, Cindy Mertens, David Vervoort, Christophe Chantzis, Erik Vanspauwen

1. I Can’t Let You Go 2. Inspiration 3. Where Are You Now ? 4. Crying 5. Crazy 6. My Own 7. Waiting 4 You 8. Do You Feel the Same 9. Come 2 Me 10. Time 2 Go 11. Rollercoaster 12. Without You 13. Believe 14. Walking Away 15. To Fall in Love 16. State of Mind

Publicités

1 réflexion sur « Musique : Ian Van Dahl – Lost and Found (2004) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s