Musique : VAST – Visual Audio Sensory Theater (1998)

vast1998. Un Ovni débarque dans les bacs. Sous l’acronyme VAST pour Visual Audio Sensory Theater, on se demande bien ce qui peut se cacher. En fait derrière ce mystérieux projet se cache un homme en la personne du musicien virtuose Jon Crosby, ex prodige du blues dans son adolescence et qui comme d’autres a évolué vers d’autres horizons.

Si certains prodiges ont sombré dans l’anonymat et le conformisme, il n’en est rien avec Jon. Il nous arrive donc avec un premier album éponyme plein de sophistication, de noirceur et de mystère. Car comment classer sa musique dans une case alors qu’elle est polymorphe ? Il y a bien un son métal mais aussi de l’électronique, de l’acoustique. On retrouve quelques chœurs religieux également, renforcés par les textes parfois ésotériques. Certains pensent à Cure ou au gothique mais c’est trop réducteur et si différent car on va de surprise en surprise au fil de l’album. Tout cet amalgame reste parfaitement homogène et c’est avec un plaisir angoissant que l’on pénètre dans l’antre de VAST. A la limite de la musique conceptuelle, il réussit l’exploit de garder des titres accrocheurs tout en préservant une ambiance unique.

Si un single a eu la joie des ondes françaises, il ne pouvait à lui seul décrire ce qui attendait les heureux et rares acheteurs. C’est un de ces rares albums qu’on aime revisiter et redécouvrir à chaque fois avec un oeil neuf, un de ceux qui nous capture pour une heure de notre vie. Et de Here, et Touched qui ouvrent avec force le disque à You qui nous laisse en attente d’une suite, il y a de la matière. Ce coté mystique et mystérieux est plus à découvrir qu’à décrire. il y a de la puissance et de la légèreté, des chats religieux autant que des chants indiens, de la rage et du bonheur…Aussi les mots ne parviennent à retranscrire la richesse d’un tel disque. les rares personnes qui ont eu la chance de faire le voyage s’en souviennent encore et c’est signe d’un très grand album. Toute comparaison et référence est inutile. Un titre comme Flames recèle déjà les racines d’autres albums plus récents avec son coté acoustique et sa lente mélopée au violoncelle.

Cet album fondateur et injustement méconnu sera suivi par un magnifique Music for People et d’autres explorations d’un artiste qui va souvent là où on ne l’attend pas. Il signe maintenant sous son propre nom mais aussi sous le projet Bang Band Sixxx. Le projet Generica en 5 variantes s’annonce intéressant en 2009. A noter qu’il s’autoproduit mais aussi se diffuse sur son propre site à des prix défiant toute concurrence selon un modèle économique qui semble tenir le choc du déclin de l’industrie du disque.

Iceman

http://www.realvast.com

Membres : Jon Crosby

1. Here 2. Touched 3. Dirty Hole 4. Pretty When You Cry 5. I’m Dying 6. Flames 7. Temptation 8. Three Doors 9. Niles Edge 10. Somewhere Else to Be 11. You

2 réflexions sur « Musique : VAST – Visual Audio Sensory Theater (1998) »

Les commentaires sont fermés.