Musique : Blondie – Autoamerican (1980)

blondieIcône des années 70-80, Blondie reste un groupe à part, fortement lié à sa chanteuse Debbie Harry. 6 albums studios constituent leur carrière et Autoamerican est l’un des plus méconnus et le plus étonnant de leur carrière.

1974, New York City : un certain Chris Stein et une certaine Deborah Harry se rencontrent. Elle est serveuse et chante dans un groupe. Il est guitariste. Voilà le début de Blondie. Ils sont rejoints par Clem Burke et Gary Valentine. Le nom du groupe est fortement lié au surnom qu’on donnait à sa chanteuse et en 76, après seulement 1 an de formation, ils signent un single puis un album en 77, appelé … Blondie. Le succès n’est pas vraiment au rendez-vous. Ce n’est qu’avec le deuxième album, Plastic Letters, qu’ils décollent,  sans Gary remplacé par Franck Infante et Nigel Harrison. Le single Denis (une reprise du Denise de Randy and the Rainbows ) est un carton dans les charts… britanniques. Leur attitude, leur son a en effet beaucoup de points communs avec ce qui se fait en Albion. Après cet album, il leur faut confirmer et c’est largement le cas avec Parallel Lines, leur plus grand succès. Picture This, Heart Of Glass ont installé le groupe dans la mémoire collective. La musique de Blondie est alors un savant mélange entre rock, pop anglaise et la new wave qui commence à émerger. En 1979, le groupe enregistre l’album Eat to the Beat. Ils collaborent avec le producteur disco Giorgio Moroder (Donna Summer….) pour le célèbre titre Call Me, single inédit sur les albums. Cela nous amène en 1980 pour la sortie de leur cinquième album, Autoamerican.

C’est sans doute l’album le plus hétorogène qui soit, Blondie touchant à tous les styles en vogue à l’époque et étant même précurseur. Ainsi, l’album s’ouvre sur un titre orchestral avec Debbie déclamant un poème. On s’attendrait à un concept album mais il n’en est rien. Blondie est pourtant une figure importante de la musique branchée new-yorkaise. Il n’est donc pas étonnant de retrouver une influence Jazz très marquée dans des morceaux comme Faces ou Here’s looking at you qui nous transportent presque dans le New York des années 30. Mais il est plus étonnant de retrouver un Rapture, à l’influence funk et disco marquée mais surtout précurseur dans son phrasé dans ce qui sera bientôt la musique Rap. Le genre émerge tout juste à cette époque et Blondie s’en empare avec brio. Autre influence de cet album avec le reggae et la musique des Caraïbes dans un morceau comme The Tide is high. Les cuivres sont très présents également donnant une connotation exotique et hispanique à certains morceaux. Mike Chapman, le producteur de cet album, a suffisamment de métier pour composer avec tous ces styles et parvenir à une homogénéité inattendue dans l’enchaînement des morceaux. Il conserve ainsi le côté Punk Rock du groupe qu’il marie parfaitement avec ses influences glam. C’est sans doute à lui que l’on doit le mixage du morceau Europa qui a lui seul vaut le détour.

Un album pas forcément indispensable mais particulièrement intéressant pour percevoir le virage musical entre années 70 et 80. Ce virage, le groupe va le prendre difficilement puisqu’ils se séparent après un dernier album en 1982, The Hunter. Debbie a entamé une carrière en solo, et Stein est sérieusement malade. Le couple reste ensemble un temps mais alors que la santé de Stein s’améliore, ils se séparent. Debbie continue en solo avec son album Rockbird en 86, les autres musiciens continuant dans diverses participations avec groupes et artistes.

Dans les années 90, le groupe se reforme un temps, avec le retour de la reconnaissance du groupe. Ils sortent même un album en 1999, subtilement intitulé No Exit. On les retrouve même en 2003 pour un nouvel album et il se dit qu’il y aurait un nouveau disque en 2011 malgré la retraite de Burke.

Iceman

Membres : Deborah Harry : chants; Chris Stein : guitare; Jimmy Destri : claviers; Frank Infante : guitare; Nigel Harrison : basse

1- Europa, 2- Live it up, 3-Here’s looking at you, 4- Tide is High, 5- Angels on the Balcony, 6-  Go Through it, 7- Suzy & Jeffrey, 8- Do the Dark, 9- Rapture, 10- Faces, 11- T-Birds, 12- Walk Like Me, 13- Follow Me

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s