Environnement : La consommation des transports

Il n’est pas inintéressant d’aller contre les idées reçues et de regarder les consommations des moyens de transport terrestres, aériens et nautiques pour 100km….et par passager. Commencons donc pas les transports aériens qui sont souvent montrés du doigt. Il est vrai que les chiffres de litres de kérosène sont énormes, tellement que l’on parle en tonne. Mais rapportés aux distances parcourues et au nombre de passager, ils prennent un tout autre sens.

  • Airbus A380 : 2,5l/100km/passager
  • Boeing 777-300ER : 4,1l/100km/passager
  • Concorde : 13,0l/100km/passager

Rapprochons ces chiffres de quelques automobiles caractéristiques et en prenant les consommations en cycle officiel (25% inférieurs à la réalité) :

  • Peugeot 107 essence: 4,0l/100km/passager la plupart du temps et jusqu’à 1l/100km/passager
  • Renault Laguna Diesel : 5,0l/100km/passager et jusqu’à 1l/100km/passager
  • Toyota Prius hybride : 4,3l/100km/passager et jusqu’à 0,9l/100km/passager
  • Porsche Cayenne : 19,0l/100km/passager et jusqu’à 3,8l/100km/passager
  • Bugatti Veyron : 24,1l/100km/passager et jusqu’à 12,0l/100km/passager

Pour le train, il faut tenir compte d’une rame moyenne, de l’équivalence entre électricité et pétrole. Difficile de trouver des chiffres officiels mais des esstimations font état de :

  • TER : 1,1l/100km/passager
  • Corail intercités : 1,0l/100km/passager
  • TGV : 2,2l/100km/passager

Pour un bateau, ne tenons compte que des bateaux transportant des personnes :

  • Paquebot France : 25l/100km/passager
  • Bateau de croisière moderne : 15l/100km/passager
  • Yacht de luxe : de 10 à 0,5l/100km/passager pour les tous derniers « hybrides »

Evidemment, si l’on tient compte du facteur temps ou du facteur vitesse, le classement en est totalement différent.

Mais tout cela ne signifie pas pour autant que certains sont moins polluants que d’autres, les rejets n’étant pas les même. Les rejets des réacteurs sont par exemples moins réglementés que ceux des moteurs essence ou diesel et l’énergie électrique des train est de production nucléaire pour l’essentiel. Alors attention aux chiffres que l’on peut donner. Ils peuvent être identiques mais leur simple unité peut leur faire dire le contraire.

Publicités

1 réflexion sur « Environnement : La consommation des transports »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s