Géopolitique : France, les vrais chiffres de la Dette

Après le discours d’hier soir de notre président, on entend tout et n’importe quoi sur la dette française et celle des autres pays. Chacun se renvoie la balle sur la responsabilité et compare l’incomparable. Voyons enfin les vrais chiffres.

Plutôt que de parler en % du PIB, le PIB évoluant avec les années, voyons les chiffres de la dette en masse, en milliards d’euros ou de dollars mais rapportés à un indice 100 (basé sur l’année 2000) pour les quelques pays représentatifs. Nous ne parlerons pas de la Grèce, le PIB n’étant pas représentatif de l’économie de ce pays.  Les chiffres sont pris à partir du site stats.oecd.org, le site de statistiques de l’OCDE.

On voit bien que les Etat-unis, contrairement à la croyance populaire, avaient une évolution régulière de la dette jusqu’à la crise des subprimes qui a plus lourgement touché le pays que les autres. Le Royaume-uni est aussi l’un des pays où la dette a explosé, avec un léger retard par rapport au grand-frère américain. La France a exactement la même physionomie avec un retard d’une année. Contrairement aussi à la croyance populaire, la dette de l’Italie a été plutôt contenue dans cette période là, suivant en cela les chiffres de l’Allemagne, le soit-disant modèle européen. Pendant ce temps, la vertueuse Suède a vu sa dette osciller, frollant même le niveau de 2000. Le Japon, pays a la dette colossale par rapport au PIB, suit la moyenne  dans son évolution.

Si on regarde maintenant l’évolution de la dette dans les gouvernements successifs, on voit que le gouvernement Raffarin et le gouvernement Fillon sont les deux plus mauvais dans ce domaine. Plus inquiétant encore, on remarque que la dette a progressé d’autant sous l’ère Raffarin que sous l’effet de la crise.  Il faut toutefois tenir compte du fait que les résultats des politiques ne sont pas immédiats. Rappelons au passage que Nicolas Sarkozy fut ministre des finances de 2004 à mi 2005 sous le gouvernement Raffarin et que la dette a été stabilisée en 2005. On pourrait donc lui donner en partie le crédit de ce résultat avec son successeur. On notera le même phénomène pour le gouvernement Jospin dont Christian Sautter et Laurent Fabius ont été les ministres des finances (après une période DSK en de 1997 à 1999), et la peu connue Florence Parly au budget.

Ces chiffres ne disent évidemment pas tout. Le pourcentage du PIB est une autre indication de la capacité de remboursement des pays mais les 180% du Japon ne veulent pas dire la même chose que les 64% de l’Italie ou la France, sachant que les épargnants disposent eux aussi d’une capacité de remboursement conséquente. Il faut également tenir compte des intérêts des remboursements. Par exemple, la dette des USA s’élève à  à près de 10 000 Milliards de Dollars face à 1482 Milliards de Dollars pour l’Allemagne en 2010, et bien plus en 2011. La taille des intérêts et l’importance géopolitique de qui « possède » la dette a une importance considérable. Ainsi la Chine s’impose géopolitiquement dans le monde a travers la possession de ces dettes, tout comme l’a fait le Japon autrefois ou des pays du Golfe persique. La Russie qui n’apparaît pas dans ces chiffres, a une dette contenue et joue aussi de cet instrument pour peser encore dans le monde malgré la déliquescence de sa puissance militaire.

 

Publicités

2 réflexions sur « Géopolitique : France, les vrais chiffres de la Dette »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s