Les petits trucs des voyageurs – Vol.2 : L’habillement du routard

Vous sentez ? Mais si…ça sent le départ, les vacances. Et nous allons vous aider à mieux l’appréhender lorsque vous allez entamer la grande aventure. Quelques petits trucs de routard, quoi !

L’habillement du routard doit être particulièrement soigné. Pas dans le sens « porter un costume cravate/tailleur sans le moindre pli », mais dans le sens pratique du terme. En effet, le routard portant son sac comme sa maison miniature, il doit optimiser le poids et s’adapter à toutes les conditions : soleil, pluie, neige, tempête de sable et autres plaies d’Egypte. Nous vous laissons le libre choix des couleurs, par contre. Quoique… si vous voulez que votre compagne/compagnon ne vous perde pas, vous avez le droit de porter des couleurs vives, du moment qu’elles ne choquent pas dans le pays où vous vous rendez.

Première chose : Pensez à la douane et à la fréquence des contrôles de sécurité. Et si vous visitez des endroits où il faut vous déchausser, pensez-y aussi. Vous l’aurez compris, il faut trouver le compromis idéal entre le confort de la chaussure et sa faculté à être enlevée et remise. Et là, vous repensez soudainement à votre ami(e) triathlète qui se change en 1/4 de seconde. Oui, les lacets spéciaux de cette discipline sont vos amis. Les « speedlaces » et autres lacets élastiques sont une solution pour mettre de la couleur sur vos tristes chaussures de marche. Les douaniers deviendront vos amis. Vous voudrez même installer un portail de contrôle chez vous!

Par contre, pour la ceinture, pas de solution non métallique, a moins d’avoir un pantalon/bermuda maintenu par d’élégants cordons ou des élastiques. Les textiles respirants sont très bien pour l’été. Ils sèchent vite lorsque viennent la mousson ou les pluies, mais parfois ils gardent un peu l’humidité donc attention au choix. Et pour la pluie, il y a deux écoles qui s’affrontent dans une guerre de tranchées sans fin : Poncho ou Veste de pluie ? Là, ça dépend vraiment de votre habitude, de la fréquence et la densité de la pluie. S’il fait chaud, le poncho est sans doute préférable, d’autant qu’il peut recouvrir votre petit sac de marche. S’il fait plus froid, la veste est un meilleur choix. Et pour sécher, un petit cintre métallique glissé dans le dos rembourré du gros sac à dos peut rendre bien des services (cool, ça fait aussi antenne pour la télé).

Et pour protéger du vent, du soleil, mais aussi rajouter la petite touche d’élégance française en accessoirisant votre tenue, il vous faut le… chèche! Ce foulard a l’avantage d’être léger, de protéger du froid, de la chaleur, pouvant se mettre autour du cou ou sur la tête. C’est peu cher et on en trouve partout dans le monde. Bref, rigoureusement indispensable. Et pour le ranger ainsi que toutes ces affaires, n’oubliez pas de doubler votre sac à dos d’un grand sac-poubelle, ou même de plusieurs, afin de prévenir toutes les infiltrations d’eau et de liquides. Parce que sinon, c’est votre argent…liquide qui risque d’en pâtir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s