Document : Toxic Croquettes de Jutta Ziegler (2014)

La vétérinaire autrichienne Jutta Ziegler exerce depuis 30 ans. Elle est l’une des rares à remettre en cause certains soins prodigués à nos compagnons animaux. Elle a approfondi un nombre conséquent de pathologies graves chez les chats et chiens défilant dans son cabinet. Après avoir eu recours aux techniques allopathiques préconisées par sa profession, elle a décidé de tester d’autres thérapies (homéopathiques notamment) pour finalement comprendre la source des problèmes rencontrés.

Dans chaque chapitre de Toxic Croquettes, Jutta Ziegler présente des cas de chiens ou chats, condamnés à brève échéance par d’autres vétérinaires, qui ont été, ou non, sauvés par d’autres méthodes. À la manière d’un Docteur House, elle enquête sur les sources possibles des pathologies rencontrées et remonte aux sources : l’alimentation et la vaccination.

Dans le cas de l’alimentation, l’ouvrage présente les coulisses de la fabrication industrielle des… croquettes. Quelle est l’origine des étonnants composants de ces paquets aux couleurs davantage attirantes pour l’acheteur que l’animal ? Elle rappelle l’histoire de l’alimentation animale et de son marché : la généralisation progressive des croquettes et des boites de nourriture pour pets. Le constat est sans appel : composée des sous-produits animaux issus de l’équarrissage, de céréales étrangères aux besoins de nos amis à quatre pattes, la nourriture industrielle a fini par causer des maladies inconnues auparavant. Dans une volonté de standardiser les besoins sans s’attacher à la différence des métabolismes et des conditions physiologiques et virales, l’industrie a traité les animaux d’une manière que nous n’accepterions pas, nous humains : manger au quotidien des pilules censées répondre à nos besoins et fabriquées avec des déchets d’animaux, des morceaux de sabots, des poudres de becs et pattes de volailles en passant par des céréales interlopes. Ce premier versant, Toxic Croquettes l’explore et apporte d’intéressantes pistes de réflexion (recette de base pour tous ceux qui aiment leurs animaux domestiques et souhaitent leur bien-être : bannir les céréales, privilégier les ingrédients et légumes bio et les préparations maison). Les exemples produits montrent bien la complexité des réadaptations nutritives nécessaires à la recréation d’une bonne flore intestinale. Évidemment, les grandes marques leaders du marché en prennent pour leur grade.

Second versant, la vaccination. Et là, Toxic Croquettes surfe sur le scepticisme ambiant relatif à la vaccination. Si le sujet fait déjà débat au regard de la médecine humaine, chez les animaux, les études sur la durée de « vie » des vaccins et la nécessité des rappels manquent d’une manière criante. Si le Dr Ziegler ne remet pas en cause la primo-vaccination, elle épouse deux principes personnels. Partant du principe qu’il n’y a aucune preuve quant au besoin de vacciner annuellement, elle rejette cette pratique. Une décision étayée à ses yeux par le fait que, chez certains animaux, le vaccin crée d’autres maladies – trop vacciner est dangereux.

toxiccroquettes-204x300

Peut-être, mais il est bon de rappeler quelques points. D’une part, l’efficacité d’un vaccin chez l’humain n’est pas de 100%, parfois il descend à 95%. D’autre part, un seuil élevé de taux de vaccination est nécessaire pour qu’une maladie disparaisse. Or, ce modèle n’est pas exportable chez nos petits amis pour plusieurs raisons, notamment l’errance animale. Il conviendrait donc de lancer des études portant sur la périodicité des rappels de vaccination dans l’optique de minimiser les risques. Hélas, les laboratoires pharmaceutiques ont un intérêt pécuniaire à conserver la périodicité annuelle. En outre, il serait utile d’étudier les origines génétiques des problèmes rencontrés avec les vaccins. L’ensemble impliquerait des tests à la naissance de l’animal et à son acquisition. Ni les labos ni les vétérinaires n’y sont prêts. Pourtant, si la dépense de recherche de départ s’avère importante, elle promet une vaccination plus adaptée, pertinente et performante. Donc, au final, plus économique. Un gain important en perspective pour les amoureux des bêtes. Mais un manque à gagner pour les labos et certains vétérinaires.
Toxic Croquettes de Jutta Ziegler est un ouvrage intéressant qui invite à réfléchir sur ce que nous donnons à manger aux animaux. Surtout, il met en exergue le fait que la médecine vétérinaire est bien moins avancée que la médecine humaine. En pratique, il y a peu en commun entre le patrimoine génétique d’un canari et d’un chien ; pourtant, c’est un seul et même praticien qui s’occupe d’eux.
Toxic croquettes Jutta Ziegler, Thierry Souccar editions, collection mensonges et propagandes, mai 2014, 20 euros

Un livre édité en France par les éditions de Thierry Souccar, ancien journaliste à Science et Avenir. Cet éditeur s’est spécialisé dans le domaine de la santé et des « mensonges et propagandes ». Avec plus ou moins d’exactitude

Publicités

2 réflexions sur « Document : Toxic Croquettes de Jutta Ziegler (2014) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s