Musique : Magic System – Africainement votre (2014)

Magic-System-Africainement-votre_largeQui aurait parié que ce groupe durerait autant au sommet des charts français et ivoiriens? Depuis le single Premier Gaou en 2002, ils enchainent les succès, au point que l’on se penche maintenant sur ce Africainement Votre, leur millésime 2014.

Pour beaucoup de français, Magic System se résume à un groupe pour danser et faire la fête. Bien rares sont ceux qui réussissent à être autre chose qu’un « One Shot ». C’est ce qu’on prédisait à ce collectif, tantôt quatuor, tantôt groupe, sans percevoir tout le métier qu’il y avait. Asalfo (‘A’salfo Traore), Goudé, Tino et Manadja (Adama Fanny) inscrivent leur musique dans le mouvement Zouglou, une musique positive, joyeuse mais aussi revendicative, voire parfois politique. Cette musique est typiquement ivoirienne mais paradoxalement, ce n’est pas forcément ce que l’on connaît de Magic System, les titres phares étant plus « occidentalisés ». Fondé en 1996, le groupe met du temps à percer et à s’exporter jusqu’en France. La tournée Bisso Na Bisso de Passi sera un premier tremplin pour les faire connaître dans l’hexagone, avant que Bob Sinclar ne remixe leur titre « 1er Gaou ». La rencontre de l’univers « Dance » et de la musique ivoirienne est un déclic qui change définitivement la donne. Désormais, le groupe possède des armes pour être diffusé massivement dans les radios et les succès s’enchainent.

Cela nous amène à un 11 ème album en 18 ans de carrière baptisé Africainement Vôtre, comme pour rappeler que Magic System a des choses à dire sur son continent d’origine et n’est pas là seulement pour faire danser. Cette fois, ils se payent le luxe d’avoir le producteur marocain RedOne (Lady Gaga, Michael Jackson), sur un titre de l’album. Autant dire qu’ils sont attendus au tournant. Et tout commence justement par un titre typiquement africain, « M’ninda », dans le style Zouglou avec des paroles positives et rassurantes sur une musique chaloupée. Nous sommes déjà très loin des dance-floors d’Ibiza. Mais aussitôt terminé et c’est la rythmique dance qui déboule avec « Africa ». C’est efficace bien que peu original mais c’est par les paroles que l’on sort des habituels titres dance du groupe. « Peace and love in my Africa », dit le groupe  mais aussi « L’Afrique a besoin de tous ses enfants » avec de l’espoir malgré tout. On hésite finalement entre l’écoute attentive et la danse en reprenant le refrain. Pour le titre produit de RedOne, il n’y a pas à se poser ce genre de question puisqu’il s’agit d’un refrain repris quasiment en boucle pour faire danser. Un titre basique mais efficace en soirée. Après un tel démarrage, on se demande comment se ressaisir.

Et bien il suffit d’un excellent « L’homme qui a peur », un titre Zouglou particulièrement réussi puisque cette fois encore on trouve des paroles positives, une rythmique dansante mais moins calibrée « Eurodance ». La personnalité du groupe est ici bien plus présente. Tout cela est confirmé dans « Femme est forte », titre plus ivoirien dans le thème traité, bien que ce sujet soit universel. Mais le métissage avec la dance reste toujours présent dans un « Soumalélé » d’une efficacité redoutable. Magic System reste revendicatif dans « Travailler » mais aussi plus lover dans « Ma Mélodie » qui flirte avec le reggaeton. On reste plus circonspect sur la ballade « Savoir », plus posée et qui marque une pause dans l’album. Les choeurs et le sens du refrain sont pourtant bien là. Mais on reprend aussi sec sur l’excellent « Tu es fou », dont le couplet reprend pourtant les recettes du « Till the world ends » de Britney Spears.  A chacun de voir ce qu’il préfère finalement car on peut continuer la fête avec « Mamadou » et retrouver les racines africaines plus profondément avec « Kanga Léo ». Mais les singles potentiels ne sont jamais loin comme ce « Plus Haut » où ils partagent l’affiche avec Ayna. Cette fois c’est de la pure pop-Rnb. Mais ne perdent-ils pas un peu de leur âme dans ce titre ouvertement commercial ?

« Abidjan » est pourtant efficace pour danser le Zouglou, comme ils nous y invitent. Cette invitation se termine hélas à regret avec « Wôyô Ambiance facile », un peu comme ce début d’album. Un album qui pourrait surprendre celui qui ne connaît que les singles radiophoniques des principales radios française et qui n’est pas très ouvert à la musique africaine et notamment au Zouglou. Car il serait dommage de ne pas écouter ce que les Magic System ont à nous dire, avec le sourire.

Iceman

Publicités

Une réflexion sur “Musique : Magic System – Africainement votre (2014)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s