Musique : Interview de Sugar Sugaar (2015)

sugarsugaarSugar Sugaar continue de mettre à l’honneur rock, hard-rock et glam dans un deuxième album qui est pour bientôt. Nous les avons rencontré pour une interview

Bonjour les Sugar Sugaar. Le groupe a évolué dans son line up. Parlez nous de l’arrivée d’Oli Le Baron, qu’on a connu dans pas mal de formations du glam au rock.

Mi: Je connaissais le personnage. Notre harmoniciste Mickey Blow me parlait souvent de son travail avec lui, me donnant l’idée de lui proposer une collaboration sur l’album. De fil en aiguille, nous avons fini par enregistrer dans son studio, nous sommes devenus amis, et il a rejoint Sugar Sugaar.
Lyo: Je l’ai découvert en 98 au Stade de France il jouait avec Aubert en ouverture des Stones. Le concert était terrible et la set list furieusement Rock’n Roll, bien plus attrayant que les Stones! Je me suis reconnu en Oli et depuis ce jour il était LA personne avec qui je rêvais de travailler en France! 15 ans après on s’est rencontrés par le biais d’amis commun et tout s’est fait naturellement… la vie est bien faite parfois!

Mi, tu cumules la présence dans deux groupes, Sugar Sugaar et Suicide Pool avec toujours Oli. Entre le glam et le shock rock, qui l’emportera ?

Oli et Mi: Une dose de Shock au déjeuner, et une de Glam au diner… c’est ce que le médecin nous a recommandé !

Alors que le glam et le Sleaze continuent à avoir du succès dans les pays nordiques, on continue de se moquer de ce style en France. La France juge-t-elle trop sur les apparences ?

Oli: La France sera toujours le pays de la variété, ce n’est pas dans la culture.
Lyo: Si tu veux intéresser quelqu’un dans ce pays, soit tu fais de la chanson à texte/solo d’accordéon etc, soit tu montes un groupe de rock en faisant du sous-Noir Desir. Tu peux aussi monter un groupe de punk à chien et faire des reprises de Brassens version punk!!
Mi: Peu importe le style, tant pis pour ceux qui se moquent, on s’en moque bien !

Nous parlions de la particularité du français avec Zantek et Backspin récemment. Vous chantez en anglais mais avez vous pensé à des titres en français ?

Oli: En français ce serait déplacé.
Lyo: C’est une question de musicalité.
Mi: Pourquoi absolument chanter en français sous prétexte que nous sommes en France? La musique est un langage universel. Peu importe la langue.

Quels sont les thèmes qui vous ont inspiré sur votre prochain album ?

Oli, Lyo, Mi: Les Mirages qui passaient au dessus du studio pendant l’enregistrement, les parcs d’attractions hantés, Kimi Raikkonen, les oiseaux…

Votre vision du (glam) rock est plus dans le retour à la simplicité plutôt que la sophistication qu’a connu aussi ce style ?

Oli: Glam rock, est-ce vraiment du glam rock?
Mi: La base du rock’n’roll c’est bien la simplicité…

Mi, tu soignes toujours le look, le packaging des albums avec même une K7 rose pour le premier album. Y aura-t-il encore des surprises pour celui là ?
Mi: Evidemment, mais si je te le dis, ce ne sera plus une surprise!

Internet est incontournable maintenant. Pourtant on ne retrouve le groupe que sur Facebook et un peu sur Soundcloud, mais pas sur les plateformes de diffusion « directe » comme Bandcamp par exemple. Des projets ?

Mi: L’album n’est pas encore sortie, donc chaque chose en son temps 😉 (NDLR : on est comme des enfants pour les surprises, nous :p )

Ce que nous avons pu entendre de ce nouvel album nous fait furieusement penser à de vieux Bowie, voir T-Rex? Comment convaincre les fans de ces groupes de vous écouter plutôt que les originaux ?

Mi: Nous écouter EN PLUS des originaux!
Lyo: Le rock est comme le classique il ne mourra jamais. L’âge d’or est passé certes mais il est là et sera toujours là. Et tout comme le classique, le blues, le jazz il y aura toujours des gens, des groupes, pour en jouer. On fait partie de ceux là, et on n’invente rien, on transmet…
Oli: On est vivants 😉 (NDLR : Bowie aussi... à moins que ??)

Enfin notre questionnaire traditionnel :

  • Le disque que vous emporteriez sur une ile déserte

Lyo: il y en a beaucoup trop pour choisir… peut être Exile On Main Street des Stones.

  • Le dernier artiste/groupe découvert

Lyo: je reste sur mes vieux classiques!

Mi: le dernier groupe qui m’a mis une claque en live, D-A-D

  • Le Disque à offrir à votre mère

Lyo:Sugar Sugaar, Strange Kicks

Leur site officiel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s