Retro Geek : Le Joystick, épisode 2 2000 à nos jours

Accessoire indispensable dans les années 80, 90, il a disparu peu à peu des mains des gamers au profit de la manette type console. Mais quelque part dans le monde du jeu, un petit village de passionnés résiste….suite de l’épisode 1

Mon deuxième achat de joystick sera en Allemagne, lors d’un séjour linguistique. Une boutique faisait une promotion sur un engin impressionnant avec microswitches, auto fire (pour les shoot, ça évite de massacrer les boutons), un vrai manche type aviation. Bref, le complément idéal de ce que j’avais et tout ça pour un prix assez modique.

joystick

La bonne affaire aurait pu tourner au vinaigre car une fois déballé, rien ne fonctionnait. Ma boutique habituelle a jeté un oeil et après un petit nettoyage interne, tout fonctionnait. Il était toujours vaillant lorsque j’ai revendu le CPC6128 et m’a permis de voir arriver un simulateur de vol « 3D » sur cette machine pas vraiment adaptée : Fighter bomber. Mais ça, c’est une autre histoire.

Je passerai au monde PC et je mettrai un peu de temps avant de mettre un joystick sur cette machine. Il faut dire qu’au début, le choix n’était pas très reluisant en 1995 avec des jeux qui tournaient encore sous DOS et où l’on passait plus de temps à configurer la mémoire étendue et la carte son qu’à jouer. Windows 95 puis DirectX vont pas mal améliorer les choses et le jour où je vais découvrir XPlane, je vais craquer pour un joystick : Un Logitech Wingman dont le manche tournait pour simuler le palonnier. Et là, je vais subir l’évolution forcée. Logitech a décidé un jour de ne plus supporter ce modèle et quand je suis passé sur XP, aurevoir le joystick, merci le commerce.

wingman

L’arrivée de la Playstation, plus les Lan sur des FPS m’éloigneront de toute façon du joystick. Le joypad a pris le dessus, d’abord une copie de celui de la Nintendo64 puis un adaptateur pour brancher celui de la PS2, le top du genre à l’époque. Le joystick a, peu à peu, perdu de son aura, s’est retrouvé spécialisé dans la simulation aérienne, la manette d’arcade avec la boule étant aussi un marché de niche. Je craquerai ensuite pour le volant pour les Forza et Gran Turismo où l’on retrouve vraiment des sensations qu’un joystick ne pourrait pas donner. Pour la petite histoire, Saab avait envisagé le joystick pour diriger un véhicule dans les années 90 (puis Mercedes-Smart en 2007), certainement par son origine aéronautique. Ca n’aura aucun débouché mais ça se fait sur des bateaux, par contre. Pour l’automobile, c’est totalement abandonné sauf pour la gestion du multimédia dans les complexes IHM des voitures de luxe.

Publicités

1 réflexion sur « Retro Geek : Le Joystick, épisode 2 2000 à nos jours »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s