Web : Diaspora* et les fonctions manquantes

Il y a plus d’un mois, après un premier article sur le sujet, j’avais lancé une petite enquête pour savoir ce que les utilisateurs de Facebook aimaient particulièrement et donc voir ce qui aurait pu leur manquer sur Diaspora* . Résultats :

En tête, on retrouve « Montrer ce que j’aime et me tenir informé » et « Partager des articles, liker ceux de mes ami(e)s ». Pour l’un, pas de problème, Diaspora* sait faire. Mais pour se tenir informé, il convient d’avoir des sources d’informations sur le réseau décentralisé, ce qui est loin d’être le cas pour les artistes, les marques, par exemple. Idem, le profil d’un Diasporien n’affiche pas ses goûts en dehors de quelques tags. Si cela me va bien ainsi, ça peut sembler limité à d’autres. Pour les marques et artistes, ça sera le cas le jour où Diaspora* sera suffisamment adopté, ou si une marque influente s’y met aussi. Les diasporiens le veulent-ils vraiment ?

Suit ensuite « Avoir des nouvelles de mes amis et de ma famille et leur en donner », ce que Diaspora* est tout à fait capable de faire…. à condition que tous ses amis soit sur le réseau. Et là, c’est le serpent qui se mord la queue puisque les amis n’y vont pas du fait qu’ils ne trouvent pas leurs amis, qui eux aussi ne trouvent pas les leurs. C’est tout le souci d’un nouveau réseau social de passer un seuil d’acceptation suffisant pour attirer. Je n’ai, par exemple, aucun de mes amis dans la vrai vie, dessus, à une ou deux exceptions.

Mais la fonction qui m’a le plus surpris est « Tchater avec le messenger ». En effet, je l’utilisais assez peu avec Facebook mais depuis le regroupement du message privé avec le tchat, c’est devenu indispensable. C’est certainement cet amalgame qui a joué dans le vote, Diaspora disposant déjà d’une fonction de messagerie tout à fait agréable à mon goût. Je me suis laissé dire que des essais avait été fait en béta pour intégrer la fonction donc ça va dans le bon sens.

Viennent ensuite des fonctions pratiques comme l’invitation à un évènement, jugée plus indispensable que le partage de vidéo (ce qui sous entend aussi hébergement pour certains). Là aussi, y’en a qui bossent dessus donc tout va bien. Et pour ce qui est de créer une « page », une fonction qui remplace souvent la création d’un site dédié à son activité pour les néophytes, elle arrive aussi dans les fonctions demandées. Par contre, pour dire « où on se situe et ce qu’on fait », « héberger des photos », c’est un peu moins demandé, sans doute parce qu’il existe pas mal de sites spécialisés. La palme du bide est sur la fonction « Jouer et partager mes scores », montrant que le jeu sur réseau social n’est pas si développé que cela. En réalité, c’est l’utilisation du réseau social dans les jeux eux même pour la diffusion qui marche, comme l’a bien compris King Software.

Finalement, avec les développement en cours, on pourrait avoir quelque chose qui réponde à la majorité des demandes. Mais le problème reste, qu’en dehors de la décentralisation, il n’y a aucun « plus produit ». Et pour faire comprendre ça à quelqu’un qui n’est pas un geek ou un militant, c’est pas gagné. Les « early adopters », pour reprendre un vocable de marketeux, de Facebook étaient des personnes influentes qui ont créé un effet de mode. Il manque cela pour que la bascule se crée. Toutefois, l’histoire ne dit pas ce que font ces gens maintenant sur Facebook, après l’arrivée de « la foule » des internautes et les dérives du réseau.

Publicités

8 réflexions sur “Web : Diaspora* et les fonctions manquantes

  1. > Mais le problème reste, qu’en dehors de la décentralisation, il n’y a aucun « plus produit »

    Il y a bien un « plus produit » qui découle directement de la décentralisation: la résilence du réseau et la capacité de l’utilisateur à pouvoir arbitrer à qui est-ce qu’il confie quels informations, à qui est-ce qu’il partage quoi (voir à ce sujet ici: https://framabin.org/?13714f8e29473bcf#R9hdjVSJbLH6d92GDtsuyITbgOQBeqBAhWYEVXx6Cw0= . Ce « plus produit » n’est malheureusement pas conscientisé par la plupart des utilisateurs des réseaux centralisés dominants au point de leur faire rejoindre un réseau décentralisé minoritaire.

    -> me tenir informé

    Il est possible de poster automatiquement du contenu collecté, par exemple à partir d’un flux RSS/Atom. Je bricole en ce moment un bot qui va dans ce sens: https://github.com/aurelg/feedspora.

    Quant au messenger, au « pages », je ne peux qu’abonder dans le sens de tout ceux qui souhaitent que ça arrive.

    J'aime

  2. Super billet qui montre ce que « les gens » attendent de Facebook. Est-ce qu’on voudrait que Diaspora se démocratise? Oui. Qu’il soit un Facebook like avec tous les inconvénients lés aux utilisateurs (je mets de côté l’aspect vie privée etc.) : clairement NON. Les « invitations à des jeux », les photos drôles pendant des pages et des pages etc. je filtre et des gens reproduisant le même comportement sur Diaspora, je les bloque…

    J'aime

  3. Salute,

    Je trouve ton article intéressant, je souhaite le remonter sur le Journal du Hacker. J’ai pu voir dans les commentaires sur l’article de Cyrille que tu étais plutôt contre.

    Puis-je le remonter ou tu préfères pas ?

    Merci, Tcho !

    J'aime

    1. le probleme ne vient pas du journal du hacker ou pas…il vient du comportement des utilisateurs. Donc tu peux, mais j’aurais l’occasion de reparler du problème des commentaires.

      J'aime

  4. J’ai jeté l’éponge. Diaspora, aussi agréable qu’il soit, ne m’a pas semblé indispensable. C’était tjrs les mêmes sujets qui retombaient sur le tapis. N’ayant guère d’inscrits à papoter musique ou littérature dans mes contacts, je me suis vite senti en marge de ce réseau…

    J'aime

    1. Dommage mais c’est aussi à chacun d’injecter du contenu de lancer une discussion. Je n’ai plus l’âme d’un community manager comme il y a 15ans.
      Et puis tu peux toujours suivre Histozic.fr en Rss, twitter et Facebook (en bas du site)

      J'aime

      1. J’ai quitté Facebook. A vrai dire, je me sens désintéressé des réseaux dits « sociaux » (qui n’ont bien souvent de « social » que le nom). Je préfère m’en tenir aux forums, aux sites traditionnels. Les réseaux sociaux sont bien souvent des plateformes qui tuent et créent l’ennui. Je préfère consacrer mon temps et énergie à d’autres projets.

        Je garde dans un coin de mon esprit Histozic 😉

        J'aime

  5. J’ai également quitté Facebook récemment, et décidé d’être plus présent sur Diaspora où je m’étais inscrit précédemment.

    Je suis très satisfait, mais pour moi ça tient plus justement à la différence de fréquentation qu’aux réelles fonctionnalités, qui sont pour moi largement suffisantes sur Diaspora. Déjà, je vois ça comme un espèce de mélange entre FB et Twitter, avec l’implémentation des tags (je trouvais ça tellement idiot de voir tout le monde mettre des tags sur FB, mode idiote et inutile à mon sens).
    Très pratique ! Sans la limite de caractère et Twitter qui force les gens non pas à synthétiser leur propos mais à faire le concours des titres les plus « accrocheurs », au détriment du fond et du développement, ainsi que l’ultra socialisation justement, de qui suis qui, qui est suivi par qui, etc etc… Donc là on évite ces écueils.
    Mais encore une fois, la différence tient plus à la population qu’au site, hormis bien sûr l’assurance de la saine gestion de notre vie privée. Les utilisateurs sont quasiment tous issus soit de la communauté du libre, soit des gens disons…. sensibilisés et surtout intéressés à ces problématiques. Ce qui donne une population très différente, plus réfléchie, pour qui le lien social à tout prix, la mise en avant et publication de l’intégralité de sa vie perso n’ont que peu d’intérêt…
    Donc l’avantage est bien que les contenus, les préoccupations et publications sont centrés sur le sujet et pas sur les personnes, comme un forum par exemple…. L’inconvénient, un militantisme parfois un peu plus accru sur certains sujets 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s