Cinéma : Star Wars 7 – Le réveil de la Force de J.J. Abrahams (2015)

Tout le monde attendait avec impatience ou angoisse ce nouvel opus de la licence Star-Wars. Après une deuxième trilogie dirigée par George Lucas, cet épisode VII entame une nouvelle ère depuis la revente à Disney.

(cette chronique est-elle même une réédition de la chronique originelle, suite à un deuxième visionnage)

Cette fois, la trilogie entamée par cet épisode se situe après tous les autres épisodes. La république a vaincu l’empire mais doit faire face à un nouvel avatar du mal : Le Premier Ordre dirigé par le mystérieux Snoke. Auprès de lui, Kylo Ren et le général Hux font régner la terreur dans la galaxie. Mais un jour, un Stormtrooper déserte tandis que le meilleur pilote de la Résistance (dirigée par Leia Organa) est capturé par le premier ordre qui veut savoir où se cache Luke Skywalker. Ce stormtrooper, rebaptisé Finn, va aidé le pilote, Poe, à fuire jusqu’à la planète Jakku où ils s’écrasent. Séparés, Finn rencontre une pillarde, Rey….

J.J. Abrahams a gagné ses galons de cinéaste avec la relance de la licence Star trek. On l’a connu aussi aux commandes de la série Lost et on sait donc qu’il manie bien les scénarios au long cours. Restait à savoir comment il allait relancé la licence Star Wars après la fin de l’Empire. Le monde galactique étant un équilibre perpétuel entre Force et Coté Obscur, il lui fallait donc un nouveau symbole du Mal : Le premier ordre. Avec lui, on retrouve une imagerie nazie d’inspiration romaine, mais on a l’habitude des parallèles historiques dans la saga. On peut presque considérer cet épisode comme un « Reboot » et non pas un remake, puisqu’il relance des bases vues dans l’épisode de 1977. Pourtant la situation est différente avec un Nouvel Ordre en conquète et une résistance balbutiante. C’était sans doute la meilleure solution pour attirer un nouveau public tout en contentant les fans.

Mais le problème réside ailleurs. Car si Abrahams reprend des personnages de la saga (Leia, Han Solo, C3PO, R2D2, Chewbacca…et Luke Skywalker), ils ont tendance à éclipser le nouveau trio que forment Rey, Poe et Finn. On a vu plus charismatique mais il est vrai que je regarde ça avec mes yeux de fan habitué à la saga. Il va falloir qu’il donne de l’épaisseur et de la profondeur à chacun. On l’entrevoit facilement pour Rey, un peu pour Finn, mais peu pour Poe. Face à eux, Kylo Ren est le remplaçant de Darth Vader et on apprend (trop?) rapidement son origine.

Pour le fan, le jeu est de trouver les éléments clés de la 1ère trilogie. On en trouve évidemment du premier film, mais aussi dans l’empire Contre-attaque car le film aurait pu s’appeler ‘Le premier ordre attaque ». Au premier visionnage, je m’étais laissé aller à ce petit jeu et je n’avais finalement pas profité du film à sa juste valeur. Il faut finalement lui laisser du temps. Au bout de la deuxième fois, je l’ai trouvé bien meilleur, ce qui est plutôt bon signe. J’ai pris le temps de m’habituer à ces nouveaux héros, à apprécier une représentation fidèle de l’univers que j’apprécie mais avec des innovations bienvenues. Il y a enfin une héroine féminine, mais aussi un peu moins d’humains dans la direction de cette Résistance ou de cette République. Si on retrouve des pans de la première trilogie (ép 4-6), l’enchaînement est différent et il est difficile de prédire le déroulement des prochains épisodes. Le cliffhanger final est un peu téléphoné, bien sûr, mais le résultat est là : On attend la suite avec impatience.

Si à la première vision, j’étais à moitié convaincu, je le suis bien plus à la seconde. Je dirais que malgré des faiblesses, Abrahams fait honneur à Star Wars comme il l’avait fait avec Star Trek. Sa collaboration scénaristique avec Lawrence Kasdan (déja aux commandes du scénario de l’épisode 5 et 6) est un coup de maître. Pour un nouveau spectateur, la magie opère toujours, avec ce qu’il faut de modernité, et d’alternance entre le grand spectacle et les moments plus sombres et introspectifs. A suivre…

Publicités

2 réflexions sur « Cinéma : Star Wars 7 – Le réveil de la Force de J.J. Abrahams (2015) »

  1. Salut, Salut…
    Alors ouais, je l’ai vu par curiosité la 1ère fois, pour approfondir la deuxième.
    A savoir que je suis très exigeant niveau film dans le sens suivant : ou j’accroche, ou je me fais chier.
    J’ai plus ou moins aimer les épisode 1 et 2 ( trop niais par moment, ca ne reste qu’un avis perso)
    Pour cet opus, il y a 2 trucs qui me dérangent :
    1/ Rey , qui on ne sait comment acquiert une maîtrise de la force bien trop rapide à mon goût ( la seule probalité que je trouve pour l’expliquer est qu’elle soit la fille cachée de Luke)
    2/ Un Kylo Ren qui n’a pas l’air de maîtriser son sujet alors qu’il est censé faire joujou avec la Force depuis pas mal de temps visiblement…. et qui se fait démonter par une novice…
    Voilà, voilà
    A voir au prochain opus… ou pas

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s