Souvenir de Gamer : The New Zealand Story (1988)

Dans la pléthore de jeux de plateforme qui sont sortis dans les années 80, il y en a un qui m’a marqué par son originalité : The New Zealand Story

Comme pour beaucoup d’autres titres, je l’ai découvert sur Amstrad CPC. L’adaptation était réussie pour un jeu sorti par Taito en 1988 et qui faisait justement appel à des processeurs Z80. C’est l’éditeur Ocean, un spécialiste des adapatations à l’époque, qui s’y colle. Je passe sur l’histoire de kiwinapping qui fait que notre petit héros tout jaune, un « kiwi », sorte d’oiseau jaune, va se ballader dans un dédale de plateformes. L’originalité du titre ne vient pas non plus de son design level très jaune orangé. Non, c’est bien le contrôle de notre volatile qui n’est pas sans rappeler ses cousins dragons de Bubble Bobble.

Pas de bulles, mais des petites flèches pour se défendre des méchants soldats, renards, et autres créatures. Mais cet oiseau a un gros problème : Il ne vole pas et doit utiliser pour cela des rochers (oui, ils ont encore fumé à Taito), et des ballons ou des aeronefs. Et comme dans GTA, on nous pousse à voler…les rochers volants des ennemis. Le jeu est en scrolling vertical et horizontal avec des labyrinthes assez diaboliques dans leur construction. En effet, on voit parfois la sortie du niveau mais on doit se ballader tout autour avant de trouver l’accès. Le kiwi sait aussi nager avec une respiration limitée qui rajoute au stress. Comme dans son concurrent Mario, il y a des passages cachés, des bonus, etc… Et curieusement, autant j’ai toujours eu du mal avec Mario, autant j’ai totalement accroché à ce jeu à l’époque. La musique est diabolique, restant dans la tête jusqu’à l’énervement.

Contrairement à beaucoup d’autres titres de l’époque, il n’a pas été réédité sur des compilations. Il a juste eu une version Nintendo DS, baptisé New Zealand Story Revolution mais qui n’arrive pas vraiment à rendre la magie du titre original. Et pourtant, depuis, j’y ai rejoué en émulation. J’accroche toujours à cet univers kawai qui n’est pas sans rappeler aussi un certain Kirby, créé en 1992. J’avais du parcourir à l’époque les deux premiers niveaux. Dommage, les suivants changent un peu de couleurs. Allez, je m’y remets !

(on voit très bien des passages secrets dans cette vidéo)

The New Zealand Story, par Taito (1989), sorti sur Arcade, Nintendo Entertainment System, Amiga, Commodore 64, Amstrad CPC, Atari ST, Master System, ZX Spectrum, Sega Mega Drive, PC Engine, FM Towns, X68000, Virtual Console

Publicités

4 réflexions sur « Souvenir de Gamer : The New Zealand Story (1988) »

  1. Tu m’avais dit que je prendrais cher, mais pas tellement. C’est un jeu qui se trouvait à une époque à la maison des jeunes près du lycée où j’ai passé plusieurs années de ma vie.

    J’y ai claqué une sacré somme, et je n’ai jamais dépassé le premier épisode, Je regardais les élèves de Terminale C arriver jusqu’au troisième voire quatrième épisode. J’étais jaloux, mais au moins, je voyais la suite.

    J’ai pu voir un longplay, et je dois dire qu’il est limite impossible à finir par moment.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s