Vietnam : Une tortue s’éteint…

Il y a deux ans, sur un site culturel, je faisais découvrir « Mon jardin d’été préféré »… Un jardin lointain peuplé d’un animal mystérieux.

« Il se situe dans le centre historique de la ville d’Hanoï au Vietnam. Ce n’est pas véritablement un parc comme peut l’être Central Park à New York. Mais c’est aussi un lieu de respiration dans le brouhaha de la ville. N’y espérez pourtant pas de silence, mais juste le calme du décor, la quiétude de l’eau du lac. Mais le lac Hoan Kiem recele quelques secrets. Symbole de la ville, la petite ile est surmontée en son centre d’une minuscule pagode baptisée « de la tortue ». Le secret du lac est précisément qu’il est peuplé par l’une des dernières tortues géantes à carapace molle. Cet animal légendaire serait le gardien de l’épée magique du roi Lê Loi, celui qui chassa les Chinois au 15ème siècle…

La « rafetus swinhoei », comme l’appellent les scientifiques, existe aussi en Chine et fait partie des espèces en voie d’extinction. Les efforts pour les aider à se reproduire se sont révélés infructueux jusqu’à présent. La tortue du lac Hoan Kiem a dû être soignée en 2011 lors d’une opération particulièrement médiatique qui permit aussi de parler de la sauvegarde de l’espèce dans tout le pays.

Tenter de la voir est donc l’une des raisons de rester assis sur les nombreux bancs qui parsèment le pourtour du lac. Rendez-vous des amoureux, décor pour les photos de mariage. Le lac est aussi le théâtre du feu d’artifice du Nouvel An où 3 scènes sont installées à proximité pour des spectacles de chant et danse. Au nord, on trouve le vieux quartier des 36 rues tandis qu’au sud se trouvent les quartiers plus modernes. Sur l’est, les jeunes viennent jouer le soir sur des esplanades après l’école. Une buvette, quelques marchands ambulants sont présents pour étancher la soif. On peut y diner sur la berge dans les jolis restaurants qui s’illuminent la nuit. On peut prier dans la grande pagode reliée par une passerelle au nord-est. Et, à l’image de la capitale du Nord, l’exubérance n’est pas de mise ici. Hoàn Kiếm a ce charme discret des cités qui se dévoilent à celui qui prend le temps de vivre à son rythme. »

Et puis il y a quelques jours, j’ai appris que le Vietnam pleurait la disparition de sa tortue symbole, celle dont on aura tenter de sauvegarder les quelques cousines connues dans le pays et en Chine. Les dernières images de l’animal, vivant sont celles-ci  :

Lorsque j’ai passé un peu de temps autour de ce lac, je n’en connaissais pas l’existence, pensant que le nom venait simplement de cette petite ile au centre. Peut-être l’ai-je vu manifester son courroux lors d’un nouvel an trop bruyant car parfois on voyait l’eau du lac, si calme, agitée de soubresauts. Je préfère me dire que c’était-elle et qu’elle se réincarnera ailleurs, en un autre animal mythique qu’on réussira à préserver. C’est lorsqu’un être part qu’on s’aperçoit de sa place, dit-on. Espérons que les vietnamiens protègerons mieux encore les autres espèces en danger.

Pour finir sur une note plus gaie, j’aime à écouter ce titre de La Grande Sophie (dont je reparlerai bientôt sur Histozic) qui a parfaitement saisi l’âme du lieu :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s