La Scène Demo : Future Crew

Quand j’ai pensé à faire des articles sur la scène Demo, j’ai d’abord pensé à Future Crew, un groupe finlandais dont on retrouve les membres dans le monde du jeu vidéo et du benchmark.

Mais pour ce premier article, il faut que j’explique ce qu’était la démo (parce qu’aujourd’hui, il faut bien avouer que ça a moins d’importance). Appelée Demoscene en anglais, c’est une sorte d’expression artistique par des groupes réunissant programmeurs, musiciens et graphistes et qui trouva son apogée à l’époque de l’Amiga. L’objectif était de faire quelque chose de bluffant techniquement, en temps réel, avec une musique et des graphismes à tomber. D’autres sous-catégories existaient, notamment celle des démos en 4K ou 64K (comprendre 64 Kilo Octets). L’histoire de la démo est très liée à l’histoire des « crackers », ceux qui déprotégeaient les jeux et les copiaient, à une époque où Internet n’existait pas encore. Mais elle a pris son essor à une époque où l’accélération 3D n’existait pas, en s’éloignant aussi de ce milieu de crackers, tout en gardant une proximité avec les hackers, dans le sens noble du terme.

Si la scène demo amiga a eu une grande réputation, c’est à la fois grace aux capacités de la machine et son coût relativement accessible à l’époque, mais aussi grace à une scène très active en Europe, notamment du nord. De grandes Demoparty avaient lieu partout en Europe pour réunir ces codeurs qui se défiaient et partageaient leurs astuces de programmation. Des noms comme The Gathering, The Party ou The Assembly restent en mémoire de ceux qui ont connu cette ère dans les années 90-2000. Mais revenons à The Future Crew.

Pour moi, The Future Crew, c’est surtout un groupe où officiaient d’excellents musiciens, comme Skaven et Purple Motion. Leur carrière va officiellement de 1987 à 1994, avec une activité centrée, elle, sur PC. La liste des membres est longue : PSI (Sami Tammilehto), JPM (Jussi Markula), Trug, Wildfire, Pixel, ICE, GORE, Abyss, et donc Purple Motion (Jonne Valtonen) et Skaven (Peter Hajba). Les pièces d’anthologie du groupe sont Unreal, ou Second Reality, toutes deux sorties en 1992. Youtube aide bien aujourd’hui car il n’était pas évident de faire tourner les demos sur son PC, sans avoir la bonne configuration mémoire de ce satané MSDOS.

Après 1994, les membres de Future Crew sont allés vers d’autres activités. Bon nombre d’entre eux se sont retrouvé dans Futuremark, la société qui a créé le 3DMark, ce benchmark spécialisé dans les performances graphiques. Mais on les retrouve ensuite chez Remedy Software, le studio qui créa Max Payne ou Alan Wake sur PC et consoles.

Publicités

8 réflexions sur “La Scène Demo : Future Crew

  1. ah que de souvenirs.

    Pour ma part, c’était sur Amstrad CPC avec des groupes comme les Logon System que j’ai découvert la sceme des demomakers avant d’en devenir un avec bande de copains, on s’appelait Factice Service :p

    J’ai ensuite fait un Fanzine, Dead Player autour du monde du CPC et des premìères consoles de jeux, comme la Super NES ou la Megadrive et un peu de JDR 🙂

    Quelques années après, cela a été le passage sur Amiga (Syndicate, le jeu qui m’a halluciné…) et la collection des demos de l’époque (je me rappelle de la démo Revolution…).

    Bref, des gars qui codaient super bien, qui poussaient la machine à son maximum pour créer des effets jamais vus avec des musiques réussies, tout ca sur une simple disquette !

    J'aime

  2. Vouais, et puis c’est pas comme si la demoscene était encore vivante… Pas comme si des demoparties, y’en avait encore plus d’une dizaine à l’année, et des milliers de membres actifs. 🙂

    La demoscene, c’est encore aujourd’hui le terrain d’expérimentation de techniques qu’on retrouvera peut-être d’ici quelques années dans les jeux video. C’est, encore aujourd’hui, des gens passionnés qui se plient en quatre pour sortir des prods, juste pour la beauté du geste.

    C’est, certes, un peu plus underground que ça a pu l’être il y a 20 ans de ça. Il n’empêche, on est vivants, et on se porte bien, merci 🙂


    xtrium / LNX

    J'aime

  3. Salut Iceman,
    Merci pour l’article c’est super sympas.
    Je trouve un peu trop court la définition le la démo, et un peu trop amigaiste (ATARIIIIIIIIIIIIII !!!!).

    Peut-être deux articles séparés ça aurait été mieux.

    En tout cas il faut s’attendre à un renouveau de la scène parce que les boutonneux bourgeois élitistes qui passaient leur temps à s’insulter au travers de leur démo entre deux concours débiles vont bientôt avoir accès à la carte vermeille de la SNCF =D

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s