Tuto Web : Photographie et robotisation

Je souhaitais me créer un flux RSS avec ma sélection de photos instagram et Flickr. J’ai réussi mais cette reussite ouvre des questions sur la robotisation et les droits d’auteur.

Pour réaliser cela j’ai trouvé un site s’appelant IFTTT et qui regroupe des robots permettant d’automatiser des actions. Parmi elles, on peut avoir la création d’un post sur tumblr à partir des Likes d’instagram ou des étoiles de Flickr. J’ai donc créé un Tumblr et testé cela…ça marche très bien. Sauf que….

…Au lieu de mettre l’image avec un lien vers l’original, le robot à sauvegardé temporairement l’image puis intégré l’image sur Tumblr en tant que fichier, sans prendre garde aux droits d’auteur du site original. Certaines sont marquées pour éviter cela mais la plupart deviennent alors propriété de tumblr, une filiale de Yahoo comme Flickr. J’ai donc cessé d’utiliser cette solution mais elles vont proliférer sous d’autres formes, les gros sites sociaux n’étant déjà pas avares de ce type d’appropriation.

Une autre solution serait l’utilisation d’un truc comme Shaarli sauf qu’il manque cette fonction de robot…à moins d’utiliser le raccourci de partage du navigateur. Cela ne marche pas avec les applications Android d’Instagram et Flickr qui veillent bien aux licences creative commons et autres. Là aussi le contournement de ces protections aboutit à une protection des images mais aussi à une raréfaction des sources libres…Dans les différentes variantes du mot. Une autre solution est d’utiliser des sites comme Websta, qui permettent de trouver un auteur ou un thème (tag) qui ensuite peut se transformer en flux RSS. Ce flux RSS apparaît par l’icone orange en haut à droite de la liste des photos et peut être copié collé dans votre agrégateur RSS préféré. On peut passer aussi par Pinterest qui créer un flux RSS de nos épingles (rajoutez /feed.rss derrière l’adresse d’un profil). Enfin, on peut aussi penser à utiliser une application comme Regram, qui intègre une fonction de watermark pour indiquer l’auteur de la photo..mais la rajoute sur un compte instagram. Cela revient finalement à créer un compte « best of ». Et là, cela n’interfère pas avec les droits d’exploitation des images.

bridge to nowhere

A post shared by edwardkb (@edwardkb) on

Car je ne m’oppose pas à l’utilisation de certaines de mes photos ( comme par le blog de wired ou encore un guide touristique en ligne) si cela est fait dans les règles et que le site ne s’approprie pas des droits qu’il n’a pas. Dans le cas ci-dessus, on peut dire que c’est à l’utilisateur d’être responsable mais il faut bien creuser pour comprendre la perversité du système. De plus, on peut imaginer que la suppression des posts tumblr ou même du compte n’inclut pas la suppression des fichiers et données utilisateurs (c’est précisé chez Pinterest, par exemple), comme chez Facebook par exemple. Le flou est complet sur le sujet de la durée de conservation.

Quelle solution pour qui veut partager ses photos? Il reste évidemment l’auto-hébergement mais ça monte vite en taille. Pourtant on a des solutions sans limites de stockage qui existent. Il faudra juste être patient dans le transfert. Évidemment, c’est moins social, moins vu alors si vous tenez vraiment à montrer vos photos au plus grand nombre en vous protégeant de ces vols, il reste à limiter la taille des photos et à les marquer (ou watermark). Sur un smartphone, il existe énormément de solutions mais on ne comprend pas, par exemple, pourquoi Instagram n’a pas prévu directement cette fonction dans l’appli. Ou plutôt si, on comprend un peu….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s