Blog : C’était mieux avant ?

Le début de l’été arrive enfin et c’est l’occasion de faire un peu de ménage, de réfléchir….Comme Cyrille, j’ai fait du tri dans les flux RSS, supprimé des comptes de réseaux sociaux et autres, histoire de ne pas bêler avec le reste de la masse, quand bien même je serai tout seul dans mon coin.

Mais pourtant, je ne me dis pas forcément que c’était mieux avant. Nous avons toujours sombré dans la facilité, de toute façon, et si on a la situation actuelle, c’est par ce mauvais coté de l’humain, cette fainéantise que je revendique aussi. Par exemple, on veut héberger quelque chose et ne pas payer. Ce n’est pas seulement du temps de facebook, déjà au début du net, des sites proposaient des hébergements gratuits de pages persos préformatées avec de la pub. Le modèle économique a juste progressé et on voit que dés que l’on veut du sérieux, du volume, il faut trouver des pros…. qui se raréfient aussi. Les futilités des réseaux sociaux ? Il me semble pourtant bien qu’il y a 15 ans, on avait les skyblogs et leurs lots de débilités d’ados, qui sont aujourd’hui des adultes qui pestent contre leurs enfants collés devant des chaines youtube.

Tenez, pas plus tard qu’à midi, je tombe sur un reportage sur Periscope et Facebook live, montrant la première vidéo en direct du second ayant fait un buzz : Des types de Buzzfeed qui enfilent des élastiques autour d’une pastèque pour savoir quand elle va exposer. Passionnant, non? 800 000 vues! Le jour où un article d’un blogueur fait 800 000 vues en quelques heures, appelez moi. Oui, le monde change mais la recherche de la facilité et du sensationnel n’est pas d’aujourd’hui. Les phénomènes de foire, les monstres, c’était aussi ça. Ça n’a aucun intérêt mais ça attire le chaland. Alors c’est vrai que j’ai cédé aussi en supprimant les rubriques « culturelles », pour me contenter d’un simple suivi perso de ce que j’ai vu, voir une mini chronique sur une plateforme profitant de mon contenu pour se faire du fric. Pendant ce temps, d’autres regroupent ça différemment sur un site, avant peut être de changer de formule comme je l’ai fait au moins 20 fois. Le monde change, nous changeons et surtout nos centres d’intérêts et nos priorités changent.

En dehors de quelques gros coups de cœur, je ne pense plus que mon avis détaillé changera grand chose à l’avenir d’une œuvre. Pour ce qui est de la mémoire, par contre, ça peut se discuter. Revenir des années après sur une œuvre ou un jeu offre un point de vue différent. Je pense, par exemple, qu’ Histozic.fr gagne finalement plus à traiter de classiques méconnus, oubliés, que de traiter tout de suite des nouveautés, à part s’il y a aussi un parallèle avec un style musical. Idem pour les jeux vidéos qui ont tant évolué en 30 ans et qui ont tendance maintenant à plafonner, comme le cinéma à un moment, ou bien encore la photographie avant le renouveau du numérique. Il n’est pas inintéressant aujourd’hui de décoder les mécaniques qui ont permis à des jeux de devenir des hits, sans que l’aspect visuel, ou mercantile ne soit alors poussé comme aujourd’hui.

Aujourd’hui, il semble que la presse se laisse aller aux sirènes des GAFAM et des opérateurs réseau, par exemple, laissant son contenu chez les autres, comme un ex-blogueur le ferait sur sa page Facebook, aujourd’hui. La question n’est pas forcément de savoir si c’est mieux ou moins bien pour la presse, mais si ce sera mieux pour l’information. Or, comme on ne lit plus, mais l’on survole cette profusion d’informations, prémâchée par des algorithmes dont on ne sait pas l’orientation, on peut effectivement s’inquiéter. Je ne vais pas dériver sur le coté politique de la chose, mais j’aimerai parfois que les utilisateurs réagissent, dans un moment de pause et de lucidité, en se demandant s’ils ont réellement besoin de tout voir si rapidement, de ne plus prendre le temps de l’analyse, comme on nous l’enseignait justement à l’école. A se demander, si justement le rôle de l’école d’aujourd’hui et demain ne serait pas d’accompagner l’usage des médias d’aujourd’hui, que notre génération n’a pas forcément sur expliquer à ses enfants.

Bref, je me fiche bien aujourd’hui des photos des flux facebook de mes amis, des avis et des buzzs sur twitter,…j’ai tout supprimé et je me demande même à quoi sert Diaspora* qui donne effectivement l’impression d’un entre-soi alter. Comme je l’ai déjà dit, on a l’impression que chacun reste dans une case, dans des à-prioris et ne va jamais voir plus loin. ça me désole, mais ça, ce n’est finalement pas d’aujourd’hui, ni d’hier. Ce n’était pas mieux avant, juste exprimé différemment. Quand au libre, comme toute utopie, il restera, évoluera pour ceux qui le veulent. Si demain windows ne sera plus, selon certains, ce sera pour un OS mobile, mais à coté de cela, rien n’empêchera les derniers des mohicans de créer, tester et faire vivre des alternatives multiples, desquelles naitront un jour d’autres dominants.

Publicités

2 réflexions sur “Blog : C’était mieux avant ?

  1. Tant que tu ne mets pas tes écrits d’ici sur FB ça me va.
    Tu es l’un des rares blogueurs que je suis qui n’a pas piqué sa crise car il exige que le monde tourne autour de lui. Rare.
    Moi je marche avec le Monde, c’est plus reposant.
    Et j’essaye de moins commenter, surtout les #bullshit 🙂
    Pas mal cette analogie entre les Youtubeurs d’aujourd’hui et les skyblogueurs d’hier.
    J’en appréciais certains, j’en apprécie certains.
    Norman et Cyprien me font toujours rigoler, jetez moi la pierre 🙂

    Aimé par 2 people

  2. J’ai connu une ado skyblogueuse, ça remonte à 7 ans environ… La seule différence ? C’est qu’à l’oral, on ne peut pas faire de fautes d’ordre sémantique.

    Quant au « c’était mieux avant », c’est juste que notre cerveau et notre mémoire améliorent nos souvenirs.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s