La Scène Demo : Spaceballs

Si une démo a marqué particulièrement ma jeunesse, c’est bien State of the Art. Mais je n’avais pas forcément le souvenir de son auteur : Spaceballs!

Rien de mieux pour introduire ce groupe de démo Amiga, que de mettre cette démo qui a largement inspirée une des premières pubs Apple  pour l’ipod. Mais si, vous savez le petit truc où on mettait sa musique dans les années 2000 avec une molette ronde vachement pratique. Oui bon, revenons à cette démo mythique et ses silhouettes. Il va sans dire que l’adéquation avec la musique techno joue pour beaucoup dans l’efficacité. A l’époque, seuls les nostalgiques de la machine de Commodore connaissaient la similitude.

Car il s’est écoulé déjà près de 10 ans après cette démo de 1992. Mais déjà à l’époque, ils utilisent de la capture vidéo pour ensuite digitaliser le tout et donner cette fluidité incomparable, même si aujourd’hui les polygones paraissent trop visibles. On retrouve ce style dans la démo 9fingers :

Elle est sortie l’année suivante mais n’arrivera que 4ème à la Party 93, ce festival annuel de démo situé au Danemark et qui avec Assembly et The Gathering, étaient les trois évènements phares de la scène démo. Dans les deux, on retrouve un certain Travolta à la musique, le code étant de Lone Starr et Major Asshole, le graphisme de TMB Designs. Ces personnes ont ensuite quitté le groupe Spaceballs qui a continué pourtant sous ce nom jusque dans les années 2010. Le groupe est aussi norvégien (de Halden) qu’un groupe de Black Metal, et leur site revient sur cette période faste . Apparemment, il y a eu des arrivées dans le groupe en même temps que des projets commerciaux, ce qui a créé des tensions et explique finalement l’inactivité et la baisse de qualité. Ca n’en reste pas moins le plus ancien groupe de démo de Norvège.

Pour le musicien, Rune Svendsen (Travolta), difficile de savoir ce qu’il fait aujourd’hui. Par contre pour l’origine du nom du groupe, il suffit de taper Major Asshole et Spaceballs et ….vous trouverez « La folle histoire de l’espace » de Mel Brooks, connu sous le titre original de Spaceballs et sorti justement en 1987, année de la fondation du groupe. Et ce serait Lone Starr (frère du fondateur…Dark Helmet) qui aurait codé un outil pour « numériser » et vectoriser de la vidéo, à l’époque, ce qui déjà suscitait des critiques par rapport au code pur et au travail de graphiste. Il faut dire que derrière l’acronyme TMB Designs, il semble qu’il n’y avait pas grand chose, sinon Tore Blystad . Il a travaillé ensuite sur des jeux, notamment des adaptations de Disney et travaille aujourd’hui chez IO Interactive. Pour les autres, pas de trace….sinon des souvenirs visuels et acoustiques dans nos mémoires, encore vives.

Le groupe continue de bosser sur Amiga, d’ailleurs, et voici une des dernières productions. On voit qu’il reste une ligne directrice après tout ce temps.

Je vous conseille la lecture du site ADA, par exemple, pour vous replonger dans l’ambiance de l’époque, ou bien encore scenemusic. Et de relire l’article sur Future crew, pendant qu’on y est.

Publicités

4 réflexions sur « La Scène Demo : Spaceballs »

      1. A l’époque, j’avais même crée un fanzine appelé Dead Player rédigé sous Amstrad CPC 6128 ^^
        On était les premiers à l’avoir présenté au plus gros magasin Micromania de Lyon et les gars du magasin le distribuait pour nous.

        On avait aussi monté des groupes de demomakers de petit niveau : Factice et Star Cracker Seven. On calait nos intros devant les jeux qu’on déplombait (ouille, c’est mal)

        Je me rappelle de copains lyonnais comme Arrakis qui codait super bien et de copains de Masevaux dont Scham avec qui on avait fait un weekend de déplomblage, rédaction d’articles et de jeux, bref une « party ». Honte à moi, je ne me rappelle plus du nom de leur groupe.

        Il y avait aussi Olaf qui s’était fait connaitre dans le magasin 100% Amstrad : il codait lui aussi. On se parlait au téléphone très souvent. Il avait monté un disque virtuel pour son CPC, un truc de 128 Ko je crois. Hallucinant pour cette époque.

        On passait pour des crétins derrière nos ordinateurs.

        Enfin… le début des années 90 quoi…J’arrête, je vais verser une larme sinon ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s