BD : Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins) de Sarah Glidden (2011)

J’ai réfléchi un peu de temps avant de faire la chronique de cette Bande-Dessinée. Le sujet est très clivant et pourtant c’est justement le but du livre : Mieux comprendre la difficulté du conflit israelo-palestinien d’une manière amusante et didactique.

Tout d’abord, il faut comprendre le contexte de ce qui est, avant tout, un récit de voyage. L’auteur, Sarah Glidden, est une américaine de religion juive non pratiquante. « Fiancée » à un musulman pakistanais, elle est plutôt très critique envers la politique d’Israel, a besoin de comprendre ce qu’il se passe. Elle va le faire à travers un voyage appelé Taglit, d’une organisation nommée Birthright Israel. Elle s’attend à subir la propagande de l’état d’Israel et veut aussi aller voir par elle même en cisjordanie ce qu’il se passe. C’est donc à la fois un voyage initiatique, à la recheche de racines perdues, mais un regard critique sur la société israélienne des années 2000. Le voyage a été fait en 2007, tandis que cet ouvrage date de 2011. Ce sont plus de 200 pages de dessins à l’aquarelle qui essayent de décrire à la fois l’ambiance d’un voyage, les questionnements de l’auteur et les contradictions de ce pays unique.

comprendreisrael

En tant que lecteur, j’avais finalement les mêmes craintes que l’auteur : Le risque de tomber dans un camp ou dans l’autre, façon propagande. Bonne nouvelle, ce n’est pas le cas, car tout au long du récit, il y a des interrogations et des éléments qui montrent la complexité du problème de ce territoire. Le passionné de géo-politique que je suis ne pourra pourtant être totalement satisfait. Il manque des éléments d’histoire sur la période ottomane, le protectorat anglais, permettant aussi de comprendre cette haine présente dans les deux camps. Mais il y a déjà tant d’informations que cela pousse le lecteur peu informé à aller en apprendre plus. Si bien qu’on ne peut verser dans un antisionisme primaire, ou dans une arabophobie basique.

Je ne vais pas dévoiler certains points particulier de cet ouvrage, ou certaines promesses. Mais il a l’avantage de ne pas verser dans le prosélytisme ou le manichéisme. Il aide à comprendre plus en profondeur la complexité de la société israélienne, ce qui fait une différence entre le peuple israélien et son gouvernement. Les recours à l’histoire, à travers des visites de musée, sont des portes d’entrée intéressantes mais à prendre aussi avec des pincettes. Ce que l’auteur ne manque jamais de préciser. Pour avoir aussi visiter ailleurs des musées très orientés « propagande », il faut effectivement garder à l’esprit d’autres avis, sans rejeter en bloc ce qui est présenté. Au final, il en ressort un livre qui ne remplira pas forcément la promesse du titre français, mais fera faire quelques progrès à son lecteur le plus attentif et le plus curieux. Je ne vous révèlerai donc pas la conclusion sur le cheminement initiatique de son auteur. Juste qu’il est intéressant à lire pour pouvoir discuter de ce sujet avec chacuns des partis du conflit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s