Wargame du passé : Air force (1976)

Après un premier épisode idéal pour débuter, parlons d’un jeu de plateau qui pourrait paraître anachronique face aux jeux vidéo. Car Air Force veut simuler des combats aériens…

Pour comprendre l’idée même du jeu, il faut revenir en 1976. A cette époque, l’idée même d’avoir un simulateur de vol personnel n’existe pas encore chez les joueurs. un certain Craig Taylor est à l’origine du jeu de combat tactique aérien Air Force, se concentrant sur la seconde guerre mondiale. Il faudra un peu de temps pour que le jeu soit bien diffusé par l’éditeur Avalon Hill en 1980. Le but est de transposer sur un plateau le combat aérien type « dogfight ». Et là, immédiatement, on se dit que ça va être compliqué de mettre sur un plateau à deux dimensions, des combats en trois dimensions.

airforceC »était sans compter sans l’inventivité du créateur du jeu et l’invention des fiches d’avion, comme celle ci contre. Grace à cette carte, on peut gérer les piqués, les loopings et toute la maneuvrabilité des avions, ainsi que la porté des armes et la vitesse. Le jeu se joue donc au niveau de l’aéronef et au tour par tour, évidemment. Ce qui peut paraître bizarre, au premier abord à l’époque du jeu temps réel, donne un jeu intéressant car, comme un pilote, on doit anticiper les mouvements de l’adversaire. Il n’y a pas de brouillard de guerre, par contre, c’est à dire que l’on reste dans un terrain limité (chaque hexagone représente 200m) avec une vision que n’aurait pas un pilote.

Ce jeu se prète donc à des combats épiques entre allemands, japonais, américains, anglais, ….mais pas français, du moins les avions hexagonaux peu usités, comme le Dewoitine 520. Je me souviens, qu’à l’époque, j’avais essayé de créer une fiche correspondant à cet avion ainsi qu’à des avions russes comme les Yakovlev, …. J’avais même tenté une adaptation aux avions de la première guerre mondiale, façon uchronie. Aujourd’hui, avec internet, le partage de ces fiches serait facile et le jeu devient peu à peu une pièce de collection avec les premières éditions, celles sous le nom Dauntless, … Avec l’arrivée des simulateurs de vol et de combats aériens, j’ai délaissé le jeu. Mais il reste encore, malgré sa relative complexité, un jeu de stratégie extraordinaire, faisant fonctionner les neurones en 3D et donnant même des notions de physique de vol. Il peut relativement bien s’adapter au jeu solo, mais est éclipsé par son grand frère terrestre d’Avalon Hill, Squad Leader, dont j’aurais l’occasion de parler plus tard.

Avalon Hill fera aussi la conversion de ses licences vers le jeu vidéo, puis sera racheté par Hasbro en 1998. Mais les puristes du wargame ne suivront pas. Et aucune adaptation informatique de la licence Air Force n’existe.

un peu plus de renseignements, par ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s