BD : La Présidente de Durpaire et Boudjellal (2015)

J’ai hésité à faire cette chronique de BD. D’une part, il s’agit d’un sujet politique, et de l’autre je ne suis pas totalement satisfait de certains aspects. Mais dans cette sorte uchronie (on l’espère…ou pas), il y a aussi des questions intéressantes.

presidenteL’historien François Durpaire, qu’on voit souvent sur les plateaux de télévision parler des Etats-Unis, s’est chargé de ce scénario uchronique : Imaginez que Marine Le Pen a été élue présidente en Mai 2017. Que se passe-t-il ? Il a utilisé le programme du Front National pour envisager les premières mesures des fameux « 100 jours », s’appuyant aussi sur des analyses économiques et géopolitiques de spécialistes et journalistes. Pour le dessin, c’est à Farid Boudjellal (Petit Polio) qu’il a fait appel.

Difficile de lire ce genre d’oeuvre de manière neutre, car au contraire d’uchronies revenant dans un passé éloigné, nous sommes directement en prise avec l’histoire. Sans faire de spoiler, j’ai trouvé intéressant d’utiliser le personnage d’une ancienne résistante, inquiète de revoir l’extrème-droite qu’elle a connu sous Vichy. La mise en scène de l’histoire fait appel à des pseudo-reportages TV, qui sont siglés BFM, peut-être pour faire réaliste mais ça fait un peu placement produit. D’autant qu’on voit d’autres marques et collaborations. Au rayon défaut, il y a le dessin, sorte de numérisation de photos, souvent assez grossière, très éloigné en tout cas du style de Farid Boudjellal. Il faut dire qu’il a été aussi illustrateur de publicité et ça a un coté plus affiche.

Reste donc l’histoire, écrite entre 2014 et 2015, et qui entre temps a été rattrapée par l’actualité. En effet, les primaires de droites sont un peu différentes de ce que l’auteur avait prévu, et des journalistes ont changé de poste. Mais sur les grandes lignes, tout cela reste tout à fait plausible, notamment dans les ralliements de figures des Républicains, au Front National. Il y a bien la pression de l’aile dure du parti, pour aller très vite et très loin, et de l’autre l’aile « modérée’ qui tempère cela. D’où un twist un peu inattendu, quoique…. Sur l’analyse économique, à la fois complexe et confuse, on peut discuter, surtout quand on voit de qui elle vient (Emmanuel Lechypre). Pour bien faire, il aurait fallu utiliser des figures de deux bords différents (vision de gauche et vision néolibérale).

Et puis, il y a la réaction du peuple français. Je ne peux tout dévoiler mais on peut s’attendre à voir des émeutes et protestations. L’analyse est intéressante, soulevant des sujets que l’on a tendance à oublier. Le scénario traite assez peu la tendance à la dénonciation, ou à l’expression d’un racisme latent, l’évolution du rôle de la police et la réaction dans ce milieu, ou encore dans l’armée. Et en disant cela, il faut se dire que le sujet même du livre imposait de se restreindre à quelques sujets. On parle pourtant bien de « résistance numérique », d’espionnage, afin de débusquer les « blogueurs résistants ». Le sujet est traité d’une manière réaliste il y a peut-être 4 ou 5 ans mais aujourd’hui, c’est déjà différent. Toutefois, l’auteur rappelle toutes les mesures qui ont été mises en place pour lutter contre le terrorisme et qui pourraient se retourner contre des citoyens …. résistants.

Voilà donc un livre qui pose un ensemble de questions intéressantes, sans toutes les traiter correctement. Sa lecture n’est peut-être pas indispensable mais pertinente dans notre contexte. Le problème, comme toujours, est de savoir si ce sont des personnes prêtes à voter FN qui le liront ou des gens déjà convaincus. C’est le cas dans toute oeuvre engagée, et ça ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire. Les vérités énoncées sont bonnes à prendre et les hypothèses peuvent être discutées. Nous ne sommes pas dans une uchronie véritable puisque demain, ce scénario est envisageable.

Publicités

3 réflexions sur « BD : La Présidente de Durpaire et Boudjellal (2015) »

  1. Une petite note sur le terme « uchronie »: il faudra attendre mai 2017 pour savoir s’il s’agit vraiment d’une. Pour le moment, c’est plus de l’anticipation politique.

    Il y a une suite, qui vient de sortir, qui s’appelle « Totalitaire »; je ne l’ai pas lue, mais j’avait feuilleté celui-ci et je n’avais pas été convaincu.

    Aimé par 1 personne

    1. Du fait justement des changements opérés depuis l’écriture de cet ouvrage, on se dirige plus vers l’uchronie que l’anticipation….Mais on peut remettre le couvert en 2022, cela dit.

      J'aime

  2. J’ai bien aimé globalement, je trouve quand même que ça colle bien à une réalité possible, les journalistes économiques étant, je trouve, interchangeables sans problème quelque soit la chaîne.
    J’ai du mal à voir la différence entre le JT de TF1 et celui de BFM…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s