Tuto : Les pièges du cloud sur l’archivage des photos et vidéos

Ce n’est pas vraiment un tutoriel que je vais proposer dans ce qui suit mais plus une série de conseils, de bon sens mais qui semblent échapper à beaucoup d’utilisateurs de smartphones.

L’idée m’est venue en lisant un article sur Zataz sur les petits problèmes d’Apple avec un groupe de pirates nommé Turkish Crime Family. Ceux-ci menacent apple de supprimer des millions de comptes icloud. Accessoirement, de nouvelles stars se sont encore fait piratées des photos très privées sur leur compte icloud. Je me suis demandé alors, comment on peut être assez con pour laisser trainer des photos très privées sur des comptes de cloud, après tout ce qui est arrivé à d’autres stars. Mais c’est connu, « ça n’arrive qu’aux autres ».

En fait, le problème vient de la méconnaissance de ce que fait un smartphone. Prenons l’exemple de l’Iphone : A la première photo prise par l’appareil, iOS propose de sauvegarder toutes les photos automatiquement sur icloud. Et par confort et fainéantise, l’utilisateur va répondre OUI dans ce qui lui est proposé. A ce moment là, tout va se retrouver sur icloud, même la photo qu’on a pris pour s’amuser dans un délire avec les potes… Attention Danger : c’est là qu’on va oublier pas mal de choses et cela intéressera des personnes mal intentionnées qui peuvent ensuite passer au chantage. C’est valable évidemment pour les photos comme pour les vidéos et tous les documents. On oublie que rien n’est infaillible en terme de sécurité, surtout pas les empreintes digitales ou même la rétine de l’oeil.

Mais l’iphone n’est pas le seul touché. Tous les clouds proposent des applications qui vont aussi faire le même genre de proposition d’archivage automatique. Je l’ai vu sur Flickr, sur Google Photo, sur les applications propres au constructeur du smartphone, sur Mega, sur Box, etc…. et même sur Owncloud ou Cozy Cloud . Oui, on déresponsabilise l’utilisateur qui ne se pose même plus la question de ce qu’il doit faire de ses photos. La bonne réponse est donc de dire NON à toute sauvegarde automatique.

 

On peut se fixer des petites règles simples pour sauvegarder correctement ses photos.

  • La périodicité sera à fixer selon chacun et on peut même se faire des rappels via l’agenda du smartphone par exemple.
  • Ensuite, il s’agit de faire le tri dans les dernières photos, entre ce que l’on veut garder ou pas. On supprime donc ce qui n’est pas à conserver.
  • Dans ce qui est à conserver, il faut faire le tri entre ce qui présente un « risque » ou pas. Par exemple, des photos à caractère confidentiel pour son entreprise, pour sa vie personnelle…
  • Ce qui présente un risque devra être sauvegardé dans un environnement non partagé sur l’extérieur, c’est à dire tout sauf un cloud. Cela peut-être un serveur personnel (NAS) qui reste partagé uniquement localement, mais attention aux mots de passe Wifi (WPA plutôt que WEP). Ne pas oublier la sauvegarde de la sauvegarde partagée localement.
  • Ce qui ne présente pas de risque pourra être mis sur un cloud, mais aussi sauvegardé ailleurs, si on juge que la perte est importante.

Avec un peu d’habitude, on s’apperçoit que ce n’est pas très contraignant. Je le fais par exemple tous les mois et ça suffit largement.

Donc maintenant, allez voir vos partages en cours sur votre smartphone et regardez aussi ce qui est déjà présent sur votre « nuage », car sinon d’autres profiteront de ce que vous faisiez quand vous étiez dans les nuages.

Publicités

1 réflexion sur « Tuto : Les pièges du cloud sur l’archivage des photos et vidéos »

  1. Un rappel de bon sens.

    Et parce que deux précautions valent mieux, c’est la touche humoristique du lundi, il s’agit déjà au préalable de se demander si la photo que l’on va prendre n’aura pas de conséquences pour l’estime de soi, si tu vois où je veux en venir… 😀

    De même, une copie automatique via owncloud/nextcloud et vers Google n’engage pas l’utilisateur paresseux de la même façon. D’autant plus que Google s’octroie le droit sur tout fichier transféré. A bon entendeur (et lecteur de CGU au passage).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s