Souvenir de Gamer : Gryzor (1987)

On le connaît sous différents noms (Contra, Probotector, Gryzor selon la région du monde/plateforme) et ce fut l’un des meilleurs jeux de shoot/plateforme de son époque.

Sorti en 1987 sur borne d’arcade par Konami, je n’aurais le droit de le découvrir qu’en 1989 sur mon Amstrad CPC, le jeu étant adapté sur tous les ordinateurs 8 bits de l’époque par Ocean, studio spécialisé dans les licences arcades. La pochette n’est pas sans rappeler quelques films d’actions de l’époque, comme Predator par exemple. Mais je vous passe le scénario prétexte à tout cela. Bref on incarne un robot GI bodybuildé qui doit libérer la terre de la domination extra-terrestre. Et allez savoir pourquoi ça commence dans la jungle…

Sur le papier, rien de très novateur. Ca commence par une vue latérale, un personnage d’une taille correcte, pas vraiment en tenue camouflage, qui peut tirer des boules oranges…Il doit éviter les tirs des défenses ennemies pour entrer dans une base. Il peut sauter, se coucher mais il peut aussi améliorer ses armes et tirer en diagonale. Cela fait une petite différence par rapport au classique tir en face de soi et sera repris et amélioré dans Metal Slug, par exemple.

Mais lorsqu’il entre dans la base, il se retrouve dans une enfilade de couloir en perspective façon pseudo 3D, avant d’affronter un premier boss constitué de 4 canons. Suit une cascade où il faut grimper de plateformes en plateformes. Et ainsi de suite…. Je dis ça parce que je ne suis jamais arrivé au delà de ce niveau de la cascade donc je découvre la suite sur le longplay au dessus. Le fait d’alterner les vues a beaucoup aidé à rompre la monotonie de ce jeu plutôt difficile. A y regarder de plus près aujourd’hui, je le trouve plutôt assez lent mais cela tient aux tableaux fixes quand ensuite les jeux de ce type feront appel au scrolling différentiel. J’ai cité déjà Metal Slug qui arrivera quasiment 10 ans plus tard et reprendra un peu de cet ancêtre.

Malgré ce design daté, j’aime bien défier les canons de défense de cette base alien . Dommage qu’à l’époque il n’y avait pas de musique sur la version Amstrad. J’y ai rejoué sur MAME et c’est assez différent comme sensation. Le jeu est plus intense et rapide et puis cette fois, il y a de la musique pour rajouter à l’ambiance. On retrouve un peu de Cabal dans les phases de couloir, aussi. Un jeu donc tout à fait recommandable aujourd’hui, mais avec un joystick type arcade.

Contra/Gryzor de Konami sur Arcade, Famicom/NES, PlayChoice-10, MSX2, ZX Spectrum, Amstrad CPC, Commodore 64,  MS-DOS

Publicités

5 réflexions sur « Souvenir de Gamer : Gryzor (1987) »

  1. Trop dur, genre tu meurs de suite 🙂
    Je l’avais sur Amstrad… j’y ai joué plus tard en mode « invincible ».
    Très sympa ceci dit.
    Et Ocean était surtout responsable d’adaptation bien merdique de licences de films en jeux vidéo.
    Même 30 ans après j’en ai des frissons 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je pourrais faire un sujet sur toutes les licences pourries d’Ocean…
      Pour Gryzor, j’ai quand même réussi à passer le premier niveau et aller à la cascade ce qui était déjà bien pour un joueur comme moi. Mais maintenant, j’en chie rien que pour entrer dans la base : la honte.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s