Pause Poésie : Des Visages

​Des Visages derrière des vitres fumées,
qui défilent bruyamment sans discontinuer.
Là, un sourire que l’on essaie de cacher.
Ici, un air figé dans son humanité.

Je marche seul sur leur route poussiéreuse
à la poursuite d’une vie amoureuse.

Voilà une conversation qui s’avance
puis disparaît dans de lointaines vacances,
remplacée par un visage sévère
qui claque sur moi comme un coup de tonnerre.

Je marche seul sur leur route pluvieuse
à la poursuite d’une fin bienheureuse.

C’est maintenant le sourire du diable
qui essaie de charmer à l’amiable
le papillon révélé par la rosée
de ses joues encore potelées déjà fardées.

Je marche seul sur leur route brumeuse
à la poursuite d’une mort vaniteuse.

Un dernier visage vient enfin me chercher,
dans la pénombre à peine dévoilée
comme un reflet de mon propre passé
que je croyais posé sur le bas côté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s