Pause Poésie : Brasier

L’incendie fait rage.
Le ciel s’assombrit
comme pour un orage.
Il se glisse dans un trou de souris.
Il observe ce qui se passe.
Le feu rougeoie autour,
les arbres trépassent .
Plus de vie alentours.
A t il commis un crime
pour voir tout détruit
du sol aux cimes
partout autour de lui ?
Ses yeux brillaient
pendant le brasier .
Les autres pleuraient
en perdant leur foyer
dans cette folie destructrice .
Ne s’est il pas découvert
des travers et des vices
un gouffre à jamais ouvert ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s