Veganisme au quotidien : Ramune, la limonade japonaise 

Ah, la limonade, une boisson parfaite pour l’été. Mais au japon, elle a quelques particularités.

Cela commence par la bouteille, en verre, avec un bouchon étrange et surtout une forme bien particulière. Il s’agit de ce qu’on appelle le « Codd Neck« , du nom de son inventeur qui réalisa ce procédé au 19ème siècle pour les boissons pétillantes. Le Japon est parmi les derniers à l’utiliser. A l’intérieur, il y a donc une bille de verre qui va faire étanchéité avec la pression du gaz à l’intérieur et un joint caoutchouc. Pour l’ouvrir, il y a un petit appendice plastique qu’il faut enfoncer d’un coup sec ce qui donne un bruit particulier.

Ramune est le nom générique pour Limonade et vient de la prononciation du nom en japonais (oui, le R est proche du L en prononciation). Il y en a de tous les aromes, mais c’est souvent avec un goût plus sucré que chez nous, un peu chimique pour notre palais. Hasard du magasinage/shopping, je suis tombé sur une bouteille dans une grosse chaine de distribution française. C’est la marque Kimura qui exporte ça et ils n’ont pas pris de risque en choisissant le goût « citron ». Enfin citron japonais, hein.

La bouteille en verre est lourde mais ne fait que 200ml. On enlève le scellé plastique et on donne un coup avec la paume de la main pour l’ouvrir. La bouteille « crie ». Et on voit la bille en haut qui bouche le tout. Il faut attraper le coup pour boire ça mais c’est sur que c’est sécurisé. Si on renverse la bouteille, ça limite la catastrophe. Au niveau du goût, c’est typiquement du soda comme on trouve en Asie, aussi bien en Chine, Vietnam ou Corée. Pourtant, passé la surprise, ce n’est pas si écoeurant qu’on pourrait le penser. Evidemment, l’import coûte cher, par rapport à une bouteille classique. Mais ce petit moment de dégustation a un coté régressif et nous fait partir à la fois au Japon et en enfance.

Certains gamins cassent la bouteille pour récupérer la bille, ce qui en fait aussi une boisson populaire. Pourtant, ces bouteilles sont recyclées dans des consignes, comme nous avions autrefois dans certains magasins. On la trouve aussi par correspondance en France à un peu plus de 2 euros.

Publicités

1 réflexion sur « Veganisme au quotidien : Ramune, la limonade japonaise  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s