Pause Poésie : Improvisation

Tout se bouscule autour.
Les idées passent,
mes bonheurs trépassent.
La nuit prend la place du jour.
Le silence m’entoure,
mais il se rompt.
Une déchirure à l’horizon,
une cohorte de mots accourt.
Ils viennent en désordre,
sans but, sans prévenir.
J’essaye d’y mettre de l’ordre,
sans y parvenir.
La tête me pèse.
Je les laisse m’envahir.
Pas de ligne ou de synthèse,
ils s’agglutinent seuls au hasard,
même si je dois les haïr
quelques minutes plus tard.
Je les laisse me happer
ou plutôt m’échapper.
Atteindront ils leur cible,
ce but indicible?