Blog : Des Dangers du net

Je ne voudrais pas verser dans le catastrophisme mais je suis obligé de constater qu’aujourd’hui, Internet en général est devenu aussi dangereux qu’une petite route de forêt pendant la guerre de cent ans. On y risque « sa peau virtuelle » si on n’y va  sans protection … et instruction/culture du risque.

Pour ceux qui ont connu le début, comme moi, nous connaissons un minimum de choses pour faire attention. Nous faisons attention aux pièces jointes des mails, aux expéditeurs inconnus, aux SMS étranges (ce qui sort de l’internet….mais pas tant que ça). Pour les soit-disant digital natives, la génération qui est arrivée lors de la démocratisation de l’ADSL ou les personnes plus agées et jeunes d’aujourd’hui il y a danger car peu de personnes enseignent les bonnes pratiques. J’ai commencé par quelques basiques, comme mails, navigation mobile… Il faut parler encore d’autres sujet.

(c) Tony McNeill sur Wikipedia

J’ai déjà parlé de moteurs de recherche et des liens, donc…Et je me suis amusé à chercher un film récent au hasard, pour voir s’il était disponible en streaming. Et là, je vois que sortent beaucoup de liens vers vk.com, le facebook russe.  Ca redirige évidemment vers des sites bourrés de scripts malveillants. Il en est de même pour beaucoup de sites bidons qui demandent parfois de téléphoner pour débloquer un mot de passe ou encore de cliquer sur plusieurs sites de publicité, évidemment eux aussi vérolés. Ah qu’il est loin le temps des « pirates honnêtes », ceux qui diffusaient programmes et vidéos pour le sport, pour être meilleur que le groupe concurrent. Cela ne fait finalement que renforcer l’attrait des plateformes légales, ce qui est quand même un paradoxe…a moins que? Bon, ne comptez pas sur moi pour vous donner les bonnes adresses et méthodes. Mais ça pousse aussi à utiliser les µBlock Origin et même Privacy Badger, ce que peu de navigateurs mobiles acceptent d’intégrer, je vous le rappelle.

µBlock en action

Or aujourd’hui, la navigation est principalement mobile. Pour la navigation non mobile, il y avait aussi le risque d’installer des logiciels malveillants en croyant pourtant bien faire. Lorsqu’on cherche un logiciel, ce sont des gros sites bourrés de virus et poussant à l’utilisation d’installeurs malveillants, avec trackers et pubs, que l’on trouve en premier. Le réflexe est d’aller toujours sur le site de l’éditeur ou du programmeur…mais parfois eux-mêmes utilisent maintenant des installeurs avec financement intégré. Fini aussi le temps où on cliquait sur Next/Suivant jusqu’à la fin. Il faut lire tout dans un installeur, et regarder les cases cochées par défaut…parler anglais. Coté mobile, on trouve malheureusement la même chose avec des stores infiltrés par des copies d’applications stars, des clones qui contiennent des malwares. Même si Apple et Google tentent de canaliser cela par des logos de vérification, tout n’est pas contrôlé et l’appât du gain est plus fort. On trouve notamment des applications de sécurité qui contiennent des demandes d’abonnement qu’il est difficile de contrecarrer et annuler (cf le Virus Informatique d’Octobre 2017). Ca ne suffisait pas d’avoir déjà des applications qui pompent nos données.

le piège typique de la barre d outils… même pour une version de Firefox

Et puis aujourd’hui, les plus malveillants, ce sont les parents qui filent un smartphone à leur enfant, sans comprendre le risque et le prévenir. L’un d’eux, c’est le porno! La semaine dernière, j’entendais l’actrice/réalisatrice Ovidie, la papesse du porno intello mais aussi docteure en philosophie, s’exprimer sur le sujet sur Inter. Elle était scandalisée de constater qu’aujourd’hui l’age du visionnage d’un porno est tombé à 9 ans et demi en moyenne ! (là j’avoue que j’ai cherché et je ne trouve pas ce chiffre en dehors d’un site peu recommandable…mais 14 ans selon cette étude avec tout de même plus de 10% de jeunes de 12 ans ou moins, 13 ans pour une autre étude américaine et la tendance est à 1 an de moins gagnés en 3 ans) Oui, vous avez bien lu et cela est possible à travers ce qu’on appelle les Tubes, les Youporn, Pornhub, etc… Le porno d’aujourd’hui est déjà bien plus violent que le film érotique des années 70-80 et surtout avilisant vis à vis de la femme. J’avais déjà parlé de ce sujet, mais Ovidie est sans doute plus pertinente lorsqu’elle dit avoir parlé de cela à des politiques qui ne font rien. Qu’importe la protection de l’enfance. Ils ont trop peur de passer pour des rétrogrades tueurs de liberté. Ils font pourtant moins de manières sur certaines censures et surveillances mais c’est sans doute aussi que ça fait vivre pas mal de monde et que là aussi il y a lobbying. Alors autant oublier les filtres parentaux qui sont allégrement contournés. Difficile de parler du sujet mais la lecture de l’étude plus haut est instructive et peut donner des pistes. Je laisse quand même ce sujet et quelques autres à des personnes d’expérience en éducation d’enfants. Et là je ne parle même pas du cas des prédateurs sexuels…

Quand je dis que le risque est de donner un smartphone à un enfant, c’est parce qu’il est plus facile pour l’enfant d’en cacher l’utilisation que pour un ordinateur en partage dont le parent peut filtrer l’usage. ça fait un peu vieux réactionnaire (et j’entends encore la même phrase de la part de la DGSI…) mais on rechigne souvent plus à donner un PC à un gamin qu’un « simple smartphone », qui pourtant fait plus de choses (photo, vidéo, enregistrement audio…). Je suis persuadé que mes parents auraient attendu bien longtemps pour un « dumbphone » si j’étais un enfant d’aujourd’hui et encore plus pour un smartphone, et pas seulement par économie (la réputation de l’auvergnat n’est pas usurpée :p ). J’ai subi la pression sociale sur d’autres sujets à l’époque et finalement, je ne m’en porte pas si mal. Je pourrais développer le sujet sur le coté néfaste de la jalousie, de l’envie, chez l’humain car il y a aussi de cela mais je m’en tiendrais à l’éducation nécessaire à ce média qu’est devenu l’internet dans sa globalité et à l’outil qu’est l’ordinateur. Je ne vous fais pas le couplet sur les réseaux sociaux, devenus armes mortelles pour quelques adolescents harceleurs. Ce sont évidemment des cas minoritaires et heureusement les comportements changent plutôt dans le bon sens (méfiance dans ce qu’on partage), à force d’en parler. Interdire le smartphone à l’école n’est pas non plus la solution car ça crée un interdit, ça évite de parler du sujet ce qui sera plus néfaste au final.

pas d’écran mais déjà la fascination

Le danger plus insidieux, c’est aussi celui de la fausse information. J’ai parlé juste au dessus d’une information citée qui ne semble pas vérifiée (même si ça va dans cette tendance). Justement, un autre danger c’est la rumeur, le complotisme. Je vois autour de moi des personnes très intelligentes qui, de fil en aiguille, développent une vision extrêmement complotiste du monde. Il suffit par exemple de s’intéresser à l’histoire pour ensuite basculer sur des théories plus ou moins réalistes sur les grandes énigmes de notre époque. Récemment Trump voulait ouvrir les archives de la CIA sur l’assassinat de Kennedy. Et la volte-face de dernière minute a fait presque pire que les années à ruminer les failles du dossier. On voit fleurir des théories crédibles comme des trucs farfelus et nauséabonds. Et lors des recherches, il faut se méfier du principe même du moteur de recherche qui ne met pas en avant la qualité. J’ai déjà traité du sujet du Coran où de simples recherches internet innocentes orientent vers des gens versant dans le salafisme dans des forums plutôt que le vrai sens du texte. On tombe aussi sur ce même problème aussi vis à vis de la religion chrétienne avec la vision créationniste du monde qui ensuite amène à des dérives violentes et rétrogrades (on a connu par exemple le problème sur le sujet de l’avortement avec des faux sites …), ou bien pour la Torah où on tombe sur des sites orthodoxes haredim plutôt qu’une vision plus moderne . De quoi plus tard se demander où est la vérité surtout que les passerelles entre tous ces mouvements de pensée sont plus nombreuses qu’on ne pense. Là encore, l’appropriation du net à travers l’éducation est salutaire. Utiliser un smartphone pour se renseigner, guider l’utilisateur fait la démonstration de ce qu’il faut éviter. Ce n’est pas réservé à un prof mais en famille on peut aussi s’amuser autour d’un sujet et montrer la bonne voie pour la recherche et l’analyse. Même à mes apprentis, j’y vais de mon petit couplet sur l’utilisation et sur les alternatives de moteurs de recherche.

Malgré ces dangers, il ne faut pas se passer de tout cela. Dans l’histoire, il y a eu bien des inventions « dangereuses » mais que l’humain s’est approprié après. Rien qu’une voiture, tiens…. surtout quand aujourd’hui ça devient une arme. Un smartphone est aujourd’hui un objet de la vie courante, un mouchard aussi mais que l’on peut démystifier et brider dans ses élans néfastes. A-t-on besoin d’être toujours connecté par exemple, comme a-t-on besoin de se coucher avec la télévision ? Ce n’est pas être rétrograde de se poser ces bonnes questions et d’ailleurs beaucoup se posent aujourd’hui ces bonnes questions, si on en croit une étude de Mozilla. Sinon, aujourd’hui je suis toujours dans la phase de prise en main de mon nouveau Xiaomi, une marque chinoise haut de gamme qui a bâti son propre microcosme. J’aurai l’occasion de parler des écueils, des précautions à prendre comme dans tout nouvel appareil aujourd’hui, tout comme je l’ai vu avec Cyanogen/Lineage OS (ça ressemble un peu à l’article de takopix) . La bataille du libre est peut-être perdue dans ce domaine mais la guérilla reste à mener pour ne pas se faire avaler par ces monstres. Il faut dire NON.  Il n’y a de toute façon pas besoin d’internet pour ressentir le coté malsain de l’humain, comme on a pu le voir cette semaine avec le « numéro anti relou« . Si on regarde ce qui précède, on retrouve bien l’appât du gain, la jalousie, l’envie de domination, la manipulation… Et ça, c’est tout simplement l’humain dans ses travers. Le net est le reflet de notre société, de son individualisme, d’une perte de certaines valeurs et d’une mise en avant hypocrite d’autres valeurs (puritanisme, censure, …). J’entends d’ici Cascador me dire qu’il a perdu son net, tiens.

Publicités

5 réflexions sur « Blog : Des Dangers du net »

  1. Privacy Badger plante certains sites… Niveau fiabilité, j’ai vu mieux.

    La culture du pseudonyme a aussi disparu, avec l’apogée des réseaux sociaux comme Facebook. Pourtant, un pseudonyme est une bonne protection et permet de scinder virtuel et réel.

    L’effort a aussi disparu. Quand je vois, par exemple, mon frère rechercher dans le moteur de recherche un site dont l’url eut été plus facile à taper et accéder directement dans la barre d’adresse, je tombe de haut! Je lui ai déjà fait la remarque… Ca rentre par une oreille, ça sort par l’autre. Les sales habitudes ont la peau dure.
    Autre exemple : vider son historique de navigation. Que cela a l’air fastidieux pour certain(e)s ^.^

  2. Salute,

    Merci pour la critique d’Au revoir là-haut. Petite correction je ne dis pas que j’ai perdu mon net, je dis qu’il est mort et j’ai arrêté d’en parler car chaque jour qui passe me confirme ce point.

    Je prends de plus en plus de plaisir à te lire, merci d’écrire et de publier 😉

    Tcho !

  3. Merci pour la citation 🙂

    Et totalement d’accord avec toi sur la négligence de certains parents quant à l utilisation des smartphones par les gosses.

  4. Bonjour,
    Merci pour ce billet pertinent, je ne parlerais pas de négligence des parents, je pense qu’ils n’ont tout simplement pas conscience des possibilités des ordiphones et autres tablettes et qu’ils ont l’impression comme tu le dis dans ton article que c’est plus sécurisé qu’un ordinateur. Il faut pourtant voir comment les jeunes « maîtrisent » leurs joujous, ils naviguent là dedans de manière totalement instinctive, mais n’ont malheureusement aucune notion des bonnes pratiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.