Blog : Nouvel an… encore ?!

Comme chaque année, je fête mon deuxième nouvel an. En 2018, c’était le Vendredi 16 Février que près de la moitié du monde fêtait le nouvel an lunaire, le Têt pour le Vietnam. Et c’est une semaine, voir un mois, bien particulier.

Chaque année, on parle de cette transhumance humaine qui paralyse tous les transports en Chine. Les lignes d’avion sont aussi particulièrement fréquentées les jours d’avant mais ce sont aussi les entreprises qui sont perturbées par cette fête. Pour ma part, pas de semaine de congés mais c’est quand même une semaine à préparer. Car un peu comme le réveillon « occidental », il y a un grand repas réunissant toute la famille. On honore aussi les autels des anciens avec des offrandes, on va au temple/à la pagode …

Une ambiance typique de nuit du Têt à minuit…
Les Offrandes

 

J’ai vécu le Têt une fois au Vietnam et je n’ai donc pas été surpris de me retrouver dans un Hanoï désert, de ne pas pouvoir me déplacer ou aller dans mes restaurants favoris. Là aussi,le touriste doit se préparer à un grand changement. Cela se voit très rapidement par les décorations qui se montent dans les villes. Les fleuristes et vendeurs d’arbustes garnissent les trottoirs. On voit des grandes scènes sur les places principales quelques jours avant. Et puis dans les magasins, ce sont des multitudes de coffrets rouge et or qui ornent les rayons avec des gâteaux, des friandises, des magasins spécialisés dans les offrandes (dont des faux billets de banque…car ça coûte cher de vivre dans l’au delà). La veille et le jour J, ce sont des spectacles de danse, de chant sur ces scènes où même parfois vers les pagodes. Les feux d’artifice illuminent le ciel à minuit pile et on a droit à des directs de la télévision nationale dans toutes les grandes villes. Cette année encore, je l’ai vécu un peu plus loin, par la magie de VTV4 sur ma box avec les 8h de décalage horaire. Et puis on rencontre énormément de monde dans les temples (comme celui de la littérature où des calligraphes écrivent les vœux de nouvel an).

Et puis, forcément, je connais bien le 13ème arrondissement de Paris, le Chinatown français. Nous y faisons nos courses régulièrement et nous allions voir les parades, autrefois. C’est quand même moins exubérant même si les rayons du nouvel an ont aussi des coffrets. La parade réunit les associations, les pétards éclatent pour chasser les mauvais esprits, les lions dansent… Il faut cibler la semaine d’avant celle du nouvel an pour trouver ce qu’on veut. Plus on se rapproche, moins on trouve forcément. Comme au pays, on trouve une « cabane » spécial nouvel an chez Tang Frères, l’une des deux enseignes reines du quartier. Là, ce sont les branches de fleurs de cerisier, les pots de Kumquat, et les différentes décorations avec le symbole de l’année. J’ai remplacé mes coqs par des petits chiens tous mignons et dorés. On s’offre aussi de petites enveloppes rouges et autres petites attentions.

Mais comme je le disais, le nouvel an asiatique est l’occasion de faire un grand repas. Il est traditionnellement composé d’une multitude de plats réunis sur une grande table. Pas de plateau tournant au centre pour nous mais dans la cuisine vietnamienne, il y a un incontournable pour cette fête : Le Banh Têt (et son cousin le Banh Chung) ou gateau du Têt. C’est un plat national (même si des villes du sud se sont spécialisées), salé constitué de riz gluant, de haricot mungo jaune, de viande voir de haricot rouge sucré, le tout réuni dans une feuille de bananier….Cela dépend des régions aussi. Pour la version végétarienne, Chay, pas de viande évidemment mais j’ai rencontré des variantes avec des protéines de soja, ou sans. Vue la spécificité de ce plat qui met beaucoup de temps à cuire, nous nous fournissons dans le 13ème ou dans une pagode vietnamienne. Au goût, ce n’est pas forcément le meilleur de la cuisine vietnamienne mais ça fait partie de la tradition, d’un tout et sans cela, le repas ne serait pas le même.

Pour ma part, je prépare le Gỏi cuốn (rouleau de printemps) et au fil du temps, j’ai fait évoluer ma recette végétarienne pour m’éloigner du modèle occidental et me rapprocher de ceux que j’ai pu goûter, préparés par des mamies vietnamiennes. Tout le secret est dans la préparation des légumes et le choix des bonnes herbes aromatiques. Au final, ça donne ça :

Nous ne faisons pas non plus nous même les Bánh bao, ces délicieuses brioches de riz fourrées (ici c’est encore un mélange de légumes, champignons, … pour la version végétarienne). Nous faisons par contre nos propres Bánh cuốn (ravioli vietnamien) même si là aussi je vais sans doute faire évoluer ma recette de farce pour la rendre plus parfumée et fine. C’est un plat du nord qui a plusieurs formes et qui se mange avec des germes de soja, de la coriandre fraîche et le … giò lụa, cette sorte de mortadelle ou pâté de porc qui existe heureusement en version végétarienne. Je n’ai jamais été satisfait de mes propres Chả giò (nems), même si j’ai pris un cours en baie d’Ha-long. Le fait est que je n’arrive pas à la cheville de ceux de ma pagode préférée mais je ne désespère pas. Il y a aussi les Bánh xèo, cette crêpe salée délicieusement parfumée et j’en passe… car certains plats sont plus compliqués à adapter en version végétarienne.

Mais il y a cet autre petit rituel qu’est la vision du spectacle de nouvel an de la télévision chinoise. J’avais déjà fait des articles sur l’aspect « rayonnement culturel » et géopolitique du spectacle mais depuis quelques années, je trouve qu’il se recentre plus sur la Chine avec plus de place pour les sketchs comiques. Imaginez quand même que c’est un spectacle de près de 5h avec des numéros dignes d’une cérémonie d’ouverture des J.O, des milliers de figurants, des effets spéciaux grandioses, des sites gigantesques et un côté parfois très kitsch … même pour les chinois. Cette année, on a eu droit à notre habituelle chanson de Jackie Chan (oui, il se recycle….sachant qu’il fait déjà un peu de tout) et un numéro hallucinant dans un parc d’attraction nautique. J’ai retenu aussi une chanson traditionnelle par 4 stars issues du The Voice local dans un immense escalier avec des centaines de choristes…L’escalier s’ouvrait ensuite sur un orchestre symphonique qui faisait bien le double de ceux qu’on voit habituellement. La chanson « des chaussons rouges » était aussi un joli moment poétique. Et puis notre petit plaisir c’est aussi le numéro des moines Shaolin avec cette année des effets spéciaux à la façon de Matrix…. sachant que les frères Wachowski (à l’époque avant de devenir soeurs) avaient pris des chinois pour faire cela. Si vous n’avez pas le courage de tout regarder, tapez « CCTV spring festival 2018 » sur Youtube et ça vous donnera une somme considérable de vidéos tout à fait officielles en plus. Par contre, on a droit aussi au numéro à la gloire de l’armée, très martial cette année. On a aussi les numéros sur les inventions et grandes constructions. Après l’avion C919, c’est le train à grande vitesse qui était la vedette de cette année.

Reste à terminer en musique. Et c’est une des musiques les plus courantes au Vietnam en cette période que je vous mets… Oui ça surprend !

Pour les recettes « normales », je vous recommande de faire un tour chez Miss Tam et chez Canard du Mekong qui sont très didactiques. Pour la parade parisienne, elle est bizarrement décalée au 25 Février, à 13h Avenue d’Ivry et de Choisy.

Publicités

6 réflexions sur « Blog : Nouvel an… encore ?! »

  1. Yo,

    Aucune faute ne m’a sauté aux yeux, beau boulot. Pour info Là aussi,le -> Un petit espace après la « , ».

    Tcho !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.