Souvenir de Gamer : Rick Dangerous (1989)

Ah, ce Rick le dangereux, il m’en aura fait voir ! Mon Amstrad en tremble encore de ces pièges infâmes qui guettaient notre héros.

A l’époque, c’était un peu l’ancètre d’une Lara Croft mais en 2D, et en se rapprochant d’Indiana Jones. Sauf que les développeurs n’ont pas eu la licence chèrement exploitée par Lucasarts. Donc on a un jeu d’exploration/aventure avec des labyrinthes, des indigènes munis de lance, des flèches empoisonnées, des herses et des … trésors évidemment. Le but est de progresser sur 4 niveaux et comme par hasard, les ennemis sont aussi de méchants nazis (pléonasme…).

Si on a quelques vies pour finir le jeu, c’est simplement que ça fonctionne sur le principe du j’essaie – je meurs. Il faut apprendre par coeur chaque tableau, chaque piège et progresser petit à petit en tombant et repérant les pièges. Curieusement, je me souvient pas mal des premiers niveaux car je les ai vu tellement de fois. Je me souviens par exemple du saut dans le vide où on voit un support invisible pour refaire un saut. Je me souviens de la herse qui tombe si on va trop vite. Mais par contre j’ai du arriver une seule fois au tout début du 3ème niveau : La base nazi. Pour ce qui est du premier en Amérique du sud et du second en Égypte, ça allait encore.

Aujourd’hui, s’il est possible de l’émuler, c’est sur ordinateur que ça se joue le mieux. Il est déja dur de trouver un émulateur confortable pour les machines sur lesquelles ce jeu est sorti. Mais en plus il faudrait obligatoirement un Joystick/Joypad pour y jouer. Sur ordinateur, il est accessible au jeu au clavier. Reste que ce jeu pourrait être adapté quand même sur mobile avec quelques modifications de commandes, sachant que des passionnés l’avaient fait en Flash.

Ce que l’on sait moins, c’est que Rick (Richard) est le père de Lara Croft, justement. Car le développeur, Core Design est le même pour l’épisode 2. D’où finalement un thème et un système de jeu très similaire.

Sorti par Core Design sur Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, C64, ZX Spectrum, MS-DOS

Publicités

1 réflexion sur « Souvenir de Gamer : Rick Dangerous (1989) »

  1. Je suis en train de lire un roman de Legardinier et les nazis sont aussi de la parti.
    Je suis pas bien fortiche avec les jeux, même si je suis quand même arrivé au niveau 6 dans SuperTux2, un exploit 😀
    A pluche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.