Blog : Si c’est pas le billet du samedi, c’est pas de ma faute…

Le traditionnel billet du Samedi est donc exceptionnellement le Vendredi. Pourquoi ? Parce que la chaîne Nolife a décidé d’annoncer sa fin le 1er Avril et que la fin c’est Dimanche à 19H…. Ca va, vous suivez encore ?

Pour ceux qui ne connaissaient pas, c’est une chaîne diffusée sur les box ADSL et créée en 2007 par pas mal d’anciens de la grande époque Game One, qui n’arrivaient plus à caser leurs projets chez les chaînes de télévision. 2007, c’est une époque où Youtube et Netflix n’étaient pas dominateurs comme aujourd’hui, donc on pouvait envisager un marché de niche. Si cette chaîne a un peu d’importance pour moi (et madame Ice), c’est parce qu’elle traitait de pas mal de sujets qui nous passionnaient à l’époque : Japon, Manga, Jeu Vidéo, Retrogaming, Jeu de rôle, …. Et en plus madame avait connu dans une autre vie un des animateurs phares ( timide, le phare 😉 ) de l’époque. Nous avons vu la première de la chaîne, nous l’avons vu évoluer, nous l’avons soutenu un moment et puis en vieillissant, nous l’avons un peu perdu de vue, malgré une bonne place dans les favoris de la Freebox.

Si ce blog parle encore de sujets comme ceux cités plus haut, c’est aussi un peu parce qu’il y a eu Nolife pour entretenir la flamme. Mais au rayon des souvenirs, pendant ces 11 ans d’antenne, il y a un paquet de trucs, à commencer par l’émission emblématique, 101% qui était un peu le JT de la chaîne. Si je devais retenir deux animateurs, il y aurait évidemment Benoit Legrand, si sympathique, atypique, délicat, et pas du tout dans le cliché de l’animateur. Plutôt à l’opposé en fait et c’est pour ça que nous l’aimons 😉 . L’autre c’est évidemment le négatif du premier, Davy Mourier, également dessinateur de BD, acteur dans des séries de la chaîne. Avec eux, c’était la surprise à tous les étages chaque jour et avec l’aspect bricolé et familial de la chaîne. Ca n’empêchait pas de voir des tests de jeux sérieux, des pastilles sympathiques et instructives. Derrière tout ça, nous avions un homme d’expérience, Alex Pilot, la chaîne étant managée par son ami Sebastien Ruchet.

L’autre moment important de la chaîne, c’était les émissions « Chez Marcus » animées par …. Marcus, un ancien de Game One. Autoproclamé joueur médiocre, roi du boulet-time, pourtant bien meilleur que madame et moi-même, il proposait de tester en « live » des jeux tout en commentant, ce qui évidemment était casse-gueule. Et plutôt qu’une Batcave, il nous invitait dans sa « cave » avec son compère Alex Pilot à la caméra et quelques invités surprises comme son ami Mathias, des animateurs de la chaîne, etc…. Bref, ça reprenait pas mal de « Level One » (ratez pas le lien, c’est culte…) sur Gameone, autre émission qu’il avait créée, mais en poussant un peu plus le jeu. J’ai raté quand même pas mal de numéros dont ceux avec Cyril Drevet, Alain Huyghues-Lacour, d’après ce que je vois sur la fiche Wikipédia. Je pense qu’il nous reste du temps pour retrouver tout ça dans les méandres du net… puisque Noco, la plateforme de streaming de la chaîne, s’arrêtera aussi.

Du côté du Japon, il y avait le « Tokyo Café » de Suzuka et « Japan in Motion« , une émission achetée par la chaîne. De quoi se faire une idée sur ce pays fascinant et toujours surprenant. C’est à cause de ces émissions, que nous avons fait quelques folies, parcourus le quartier japonais de Paris à la recherche de certains plats, certaines denrées. Tiens pas plus tard que cette semaine, ça parlait de Ramune, la limonade japonaise. S’il faut qu’on révise toutes ces émissions avant un prochain voyage au Japon, nous n’avons pas fini. Je vous passe toute la partie J-Pop qui a permis à la chaîne de remplir sa grille. Je ne suis pas vraiment fan de toute cette musique pour bien en parler, mais j’y ai fait quelques découvertes. Tout ça arrivait avant que cela devienne à la mode et ça a permis à des labels de trouver des débouchés en France.

Comme le rappelaient Alex Pilot et Sebastien Ruchet cette semaine, à l’époque, Youtube n’avait pas la qualité d’aujourd’hui et ne permettait pas de mettre de longues vidéos. Le terme de « chaîne » n’existait pas et on peut comprendre ce pari osé des deux hommes. Ils auront quand même résisté 11 ans avec des rapprochements avec Ankama, un forum, des séries qui ont fait découvrir des figures de …. Youtube. Si Mr Poulpe est connu aujourd’hui jusqu’à apparaître aux Césars, c’est grâce à Nolife et la série Nerdz. Là aussi, c’était un gros délire pas vraiment tout public mais assez attachant. Cela caricaturait le « Nolife », le nerd, le geek soit le public visé par la chaîne en théorie. Je me demande même aujourd’hui, dans le puritanisme ambiant, si Régis-Robert n’aurait pas des problèmes. C’était aussi une chaîne générationnelle, au départ, visant les grands adolescents attardés que nous étions. (sommes ? )

Cela visait surtout les « vieux joueurs » comme nous, tout en éduquant un peu les Noobs qui arrivaient. Une émission comme « Retro & Magic » présentée par Julien Pirou, participait à cela. Le e-sport est arrivé aussi, avant que ça ne devienne le phénomène actuel. Et puis on apprenait en regardant l’austère « Superplay », quoiqu’en fait, ça me dégoutait aussi d’un jeu à force de ne pas arriver à reproduire les Longplay. Prof Pirou officiait aussi dans des pastilles « La Minute du Geek » pour expliquer des termes du « milieu ». De quoi affiner sa culture Geek, justement. De la même manière, on avait des émissions très techniques comme « Oscillations », de la musicologie sur des titres de jeu vidéo. Il fallait s’accrocher et là aussi, le format était austère, face caméra sur fond noir. Le fond l’emportait souvent sur la forme au début, avant d’avoir les moyens. Ce n’était pas pour nous déranger, nous public pas vraiment client de la télévision commerciale. Et puis tiens, cette semaine, j’ai même vu un sujet sur le logiciel libre avec le « grand Gnu ».

Le problème était de trouver le programme, puisque la Freebox n’affichait jamais le bon nom dans les informations et qu’il y a eu pas mal de modifications au fil du temps. Comme pour meubler, la chaîne ouvrait le robinet à clips, il y a eu pas mal de critiques au départ sur le peu de contenu disponible. Le geek est exigeant. Mais petit à petit, les formats se sont installés, le bouche-à-oreille a fonctionné pour en faire une chaîne importante dans ce créneau de niche. Aujourd’hui, on retrouve GINX, J-One, Gong, et autres chaines sur la Japanimation sur les bouquets des box et du satellite. C’est un peu beaucoup grâce à Nolife qui a ouvert la voie. Nous avons passé la semaine dessus et vu l’évolution. Il y a sans doute plus de BD qu’avant, toujours autant de clips, pas mal de variété dans les programmes mais c’est toujours intéressant. A se demander si certaines émissions ne devraient pas être sur le service public, tant elles sont importantes dans l’aspect culturel.

Capture https://blogdebruno.wordpress.com

Je pense déjà à l’après, c’est vrai. Aujourd’hui, je regardais moins et je picore sur Youtube, je lis des magazines et sites, des flux RSS. Mais je ressens toujours un manque dû à ce morcellement du net. Ce n’est pas mon genre, non plus d’aller sur Facebook pour de l’information. Avec Nolife, j’avais le luxe de pouvoir être un peu passif dans mon écoute, et attraper l’information au moment où je le voulais. Avec Youtube, je suis obligé d’être plus actif, de choisir un flux dans mes abonnements, sur le peu de temps de disponible. Je ne mange pas devant Youbube et je ne regarde pas Youtube avec quelqu’un. Mais en même temps, ma consommation de jeux vidéo, de films, de BD a changé. Je délaisse la console de salon, aujourd’hui, j’ai du dématérialisé, j’emprunte à ma bibliothèque qui fait aussi des choix pour moi. J’ai vieilli et cette chaîne avec moi. Je lisais sur Twitter une personne qui disait que Nolife avait compté dans le tiers de sa vie. Ca serait plutôt le quart pour moi, et même le huitième si je compte l’époque où c’était celle que je regardais le plus. Mais c’est dire quand même la satisfaction que peuvent avoir aujourd’hui ceux qui ont créé cette chaîne.

C’était du partage et de la passion, parce que je ne pense pas qu’ils ont pensé à faire fortune avec ça. Et j’admire déjà ça. A notre petit niveau de blogueurs, aujourd’hui, nous faisons ça par passion aussi, jamais plus pour monétiser le contenu comme ça aurait pu l’être il y a quelques années. Nolife, c’était un de ces contenus gratuits, financés aussi par la pub, et la disparition de la chaîne introduit indirectement le débat sur le financement et la gratuité des contenus. Est-ce qu’un format payant aurait pu fonctionner? Je ne pense pas avec un public un peu fauché quand même. Il paraît qu’il y a eu des dons déraisonnables, mais tout de même. Ce qui est sûr, c’est que diffuser aujourd’hui par les boxes, ça coûte plus cher qu’hier, que Youtube, ça gagne moins qu’avant, sauf pour Google/Alphabet. La passion sera toujours vivante, j’espère, sur cet internet en perpétuelle évolution. Bien malin celui qui pourra prédire l’avenir au delà de 5 ans, maintenant.

On a vieilli avec … On regarde de vieilles images, les cheveux sont tombés, ont blanchi. on a grossi plutôt que maigri, aussi. Mais on s’en fout de tout ça, on s’est bien marré à regarder cette chaîne et se marrer, ça devient quand même rare à la télé, surtout si on le fait avec intelligence. Et pourquoi le billet n’est pas le samedi, au fait ? Simplement pour que vous profitiez des derniers moments de cette chaine ce Week-end. Hop, canal 93 de la Freebox mais aussi, SFR TV : chaîne no 236, Neuf TV (Réunion) : chaîne no 283, Orange TV : chaîne no 130, BBox: chaîne no 1281, Virgin box : chaîne no 74.

Allez, merci pour tout et à bientôt sur d’autres canaux.

Publicités

5 réflexions sur « Blog : Si c’est pas le billet du samedi, c’est pas de ma faute… »

  1. Je me souviens que mon fiston regardait « game-one » sur la télé et que parfois je m’asseyais à coté de lui pour regarder, bon cela ne me rajeunit pas 😦
    A pluche.

  2. Nolife m’a aussi accompagné un peu, il y a quelques années.
    Le souci était que les addicts du début ont « grandi » et ont perdu un peu leur côté geek, donc moins de téléspectateurs, même si les contenus ont bien suivi.
    Je déteste le style de Benoît Legrand personnellement, je vais par contre regretter plein de choses que de toute façon je ne regardais plus.
    Big up à « J’irai loler » et les vidéos de Marcus.
    L’annonce de fin : https://noco.tv/emission/51503/nolife/le-point-final-sur-nolife/

  3. Tu as mentionné le fait que finalement on retrouve aujourd’hui (à l’aide d’algorithmes sauce Google) sur Youtube ce qu’on recevait assee passivement sur Nolife. Exemple, si je veux un test de jeu rétro et quelques fous rires scénarisés je matte un épisode du Joueur du Grenier… Et ça à la demande, gratuitement, où je veux. L’émission de Marcus c’est chouette mais je peux le voir sur Youtube aussi.

    La TV d’il y a 10 ans bah ouais c’était cool y a 10 ans, y a eu le streaming et la VOD qui a bousculé la consommation de contenu.

    Déjà Nolife avait fait un appel aux dons y a 2 ou 3 ans par mail je m’en rappelle… Ça sentait le sapin.

    La chaîne fera partie de nos souvenirs de geeks 😗

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.