Véganisme au quotidien : Ben et Jerry’s passe au Vegan

J’ai attrapé l’information via le réseau Mastodon (comme quoi ça peut servir…) et ce fut une aventure pour réaliser ce test. Car tout ce que je teste comme nourriture vegane, je l’achète avec du vrai argent dans un vrai magasin…

On m’avait indiqué que ça se trouvait dans des magasins Casino. Par chez moi, il n’y en a qu’un et niveau gestion du stock et rangement c’est assez catastrophique. Alors j’ai contacté via Twitter la marque Ben & Jerry’s pour savoir dans quels magasins de ma région on pouvait les trouver.  Après un premier refus, j’ai un peu provoqué gentiment le/la community manager sur la traçabilité à la Lactalys, hé, hé… Et j’ai eu ma réponse. Me voilà parti dans un des plus grands hypermarché d’Europe à 10 km de chez moi, un choc pour moi qui déteste ces temples de la consommation que sont les hyper Carrefour. Et effectivement, j’ai trouvé mes fameux pots de glace dans le rayon glace (et pas bio ou vegan), avec leurs congénères lactés.

Ben & Jerry’s c’est de la bonne glace américaine, donc à la crème. La particularité a toujours été de se présenter en Fair-trade, à défaut d’être véritablement bio, au sens américain du terme (Organic!). En gros, c’est de l’Häagen-Dazs en un peu plus respectueux. Je suis fan du Chunkie Monkey, leur glace à la banane avec des morceaux de noix… et je vous passe les autres Fairly Nuts, Caramel Chew chew, Fish food. Sauf que depuis que je suis passé Vegan il y a quelques années, j’ai du faire une croix dessus. Aux USA, j’avais bien testé (longuement ha ha) les Soy Delicious mais il y a quelques ingrédients qui me chiffonnaient quand même. Plus récemment, j’avais testé deux autres marques (dont Booja-Booja, l’autre nom m’a échappé) via Mon Epicerie Paris, ma nouvelle boutique vegan préférée mais c’était franchement trop sucré pour masquer le goût de la base. Sachant que chez Ben & Jerry’s ils utilisent du lait d’amande, j’ai un peu d’inquiétude car les meilleurs résultats que j’ai vu étaient sur une base riz.

Il y a trois parfums disponibles mais malheureusement, je n’en ai trouvé que deux : Chocolate Fudge Brownie et Peanut Butter & Cookies. Pas mon Chunky Monkey préféré, ça va se payer, grrr… Regardons un peu le pot et les ingrédients :

Glace comestible chocolat à base d’amande avec des morceaux de gâteau fondant au cacao (14%), sans produit laitier.
Eau, sucre, graisses et huiles végétales (coco, soja), cacao (4%), farine de BLÉ, purée d’amandes (3%), sirop de glucose, protéine de pois, cacao maigre en poudre, émulsifiants (lécithines (dont SOJA)), arômes, amidon de maïs, stabilisants (gomme guar, farine de graines de caroube), extrait de vanille, sel, poudre à lever (carbonates de sodium), farine de malt d’ORGE. Peut contenir d’autres noix et de l’arachide. Ingrédients conformes aux standards du commerce équitable Fairtrade : sucre, amandess, cacao, vanille (25% du poids total)

Vu comme ça, ça donne un peu moins envie qu’une glace maison mais bon, si je regarde une concurrence Magnum, j’ai aussi la lécithine de soja, du beurre, du gras de différente provenance en concentré, en patte, et tout ce qu’on veut aussi, et on va voir en valeur nutritionnelle ce que ça donne. Chez Booja-Booja, c’est quand même plus naturel avec juste de l’eau, du sel de mer, du sirop d’agave, du sirop de coco et de la noix de cajou comme base. Une chose est sûre, oubliez le régime !

26 à 29% de glucides, ça calme ! 11 à 16% de matières grasses quand même. Mais ça reste moins que chez Magnum (près de 23% de graisses et 30% de glucides) et comparable à Booja-booja. Alors maintenant, on peut l’ouvrir ce pot, oui ou non !?

On peut et à l’ouverture, impossible de faire la différence sur l’aspect. C’est aéré juste ce qu’il faut, mais a la première cuillère sur la Chocolate Fudge Brownie, ça semble un poil différent. Je n’ai malheureusement pas la version « normale » à côté pour comparer mais ça paraît moins onctueux. Ca ne se remarque pas dans la bouche où le goût est toujours aussi plaisant. Pas de goût d’amande non plus mais un goût de crème qui n’est plus là quand même. Pour moi, le contrat est rempli pour ce premier parfum puisque j’ai l’impression d’une Ben&Jerry’s et que je prends du plaisir. Pour les morceaux de Brownie, j’avais l’impression d’en avoir plus avant mais ça remonte à tellement loin que je n’y mettrai pas ma main à congeler.

Pour la Peanut Butter & cookies, c’est différent car je n’ai aucun souvenir de l’originale. Donc je pars avec un œil neuf, si ce n’est que je suis fan de beurre de cacahuète, contrairement à bon nombre de mes compatriotes. Enfin fan, je ne suis pas du genre à me faire une indigestion de tartines comme d’autres avec de la pâte à tartiner au chocolat et noisettes. Lorsque j’ouvre le pot, première bonne surprise : Beaucoup de morceaux et une odeur de beurre de cacahuète. On n’est pas volé sur la marchandise. Et au goût, on retrouve aussi cela avec plein d’éclats de cookies et de biscuits au beurre de cacahuète. Le problème, c’est que c’est quand même plus écœurant à force et là, jamais je ne me ferai un pot entier devant un bon blockbuster avec madame. La moitié suffira… Je pense que la mission est accomplie pour Ben&Jerry’s mais je n’aurais pas pris cette variété en normal.

Voilà donc une alternative vegan totalement crédible et qui demande à être bien distribuée. Je ne pense pas que la marque va s’amuser à ce petit jeu consistant à tuer un nouvel entrant en créant momentanément un produit concurrent. Aujourd’hui, Sojasun a laissé tomber les glaces au soja et Nestlé aussi. C’est plus dans l’ADN de la marque de proposer cela que son concurrent US. Il faudrait que je retourne gouter une Soy Delicious tout de même, pour voir… Reste que ce n’est pas non plus un exemple pour des ingrédients totalement sains ! On en peut pas avoir le beurre (de cacahuète) et l’argent du beurre. Les sorbets plein fruits de Maman Iceman, durs comme de la pierre, avaient leur charme.

EDIT du 30/08/2018 : J’ai pu enfin tester la Chunky Monkey et je trouve cela un peu moins bon que l’originale. Mais ça reste tout de même très réussi, sucré bien sûr, mais bon, onctueux avec plein de morceaux croquants dedans.

6 réflexions sur « Véganisme au quotidien : Ben et Jerry’s passe au Vegan »

  1. Tu as fait ressurgir en moi un lointain souvenir d’un goûter fourré au beurre de cacahuète que je n’ai jamais retrouvé depuis. mais je vais mettre sur ma liste un pot de beurre de cacahuète pour une prochaine recette.
    A pluche.

Les commentaires sont fermés.