BD : La vie au grand air de Reiser (1970-1993)

Dans les auteurs cultes de la bd d’humour il y a Reiser, un illustre forcené de la bande à Choron et Cavana. C’était une époque on l’on était plus que Charlie mais Hara-kiri. 

La vie au grand air est une suite de trois volumes reprenant des planches parues dans le Charlie hebdo de l’époque mais aussi dans l’Echo des savanes. Et si je m’étais arrêté au premier je n’en aurai pas parlé.  Idem si je ne connaissais pas un peu le personnage et son amour pour les animaux.  Car l’humour de Reiser est grinçant, cynique, acide.

Le thème est de voir une succession de scènes de « la vie au grand air » en Afrique avec une cohorte de tribus et d’animaux. C’est une Afrique telle qu’on la voyait pendant la colonisation avec des sauvages que l’on devrait évangéliser. En effet, il n’y a que deux types de personnages blancs : Le pasteur et le chasseur. Il n’y a pas de héros récurrent et on peut même dire que l’humain n’est pas franchement mis en avant. Evidemment, Reiser ayant été proche de Gotlib, on retrouve cette forme d’humour si particulier, à la fois dans l’absurde et la dénonciation, dans l’humour cru et violent et aussi le sexe.

A vrai dire, je ne sais pas quel album est le plus représentatif de Reiser. Dans cette vision, au premier degré, d’une Afrique caricaturale et passéiste, on retrouve bien son humour grinçant avec des scènes récurrentes (l’éléphant , le gorille). Il faut savoir lire entre les bulles, aller chercher le détail d’un dessin nerveux au feutre, chez cet autodidacte. J’ai une affiche de Reiser chez moi, dénonçant les méfaits de la fourrure et là encore en ne voyant que le premier degré de ces 3 albums, on risquerait de ne pas comprendre. Autant dire qu’aujourd’hui où l’humour se perd, il n’est pas sur qu’on ferait paraître un dessin de Reiser. Ces albums ayant été édités dans les années 90 sur des dessins parus 20 ans plus tôt, ce n’est pas facile à trouver. Ils sont forcément inégaux, à la fois fascinants et déroutants, mais en même temps, indispensables pour comprendre l’oeuvre d’une figure incontournable de la BD contemporaine, …. disparue bien trop tôt.

Publicités

2 réflexions sur « BD : La vie au grand air de Reiser (1970-1993) »

  1. Voila des souvenirs de ma vie parisienne qui ressurgissent, une époque où j’étais plus branché BD, je viens de retrouver cet album et juste à coté il y avait « la bague au doigt » de Wolinski, un petit peu plus loin c’est la série des Corto Maltese, cela ne me rajeunit pas tout cela.
    A pluche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.