Musique : Jammu Africa d’Ismaël Lo (1996)

Cet album m’a paru comme étant le meilleur moyen de présenter ce grand musicien et chanteur sénégalais. A la fois compilation et véritable album, il a été justement réédité dans les années 2000 avec deux bonus.

Ismaël Lo, c’est d’abord une voix merveilleuse pour moi avec ce petit voile, cette profondeur qui émeut au plus profond de soi. Né au Niger, il a appris beaucoup par lui même et en cotoyant des musiciens, mêlant ainsi des influences folk, jazz, pop, et bien sûr la musique de l’Ouest africain. Jammu Africa reprend en fait ses premiers succès de la fin des années 80 – début des années 90. Je trouve l’édition 2003 très dispensable avec des titres écrits avec Calogero où il perd son identité selon moi.

Car l’introduction de l’album est le célèbre Jammu Africa, chanté en français et en wollof. C’est une chanson qui réclame la paix en Afrique et a une dimension très universelle. La seule guitare avec sa voix poussée dans les aigus donne un titre bouleversant. Le troisième titre, « Nafanta » est plus traditionnel alors que « Sofia » est plus jazzy. Il y a un groove puissant qui ne peut laisser indifférent et pousse à danser. Et puis il y a « Tajabone », musique qui le fit connaître avec le film d’Almodovar, « Tout sur ma mère ». Là encore, le rythme est plus lent et sa voix fait passer une émotion sans pareil. Peut-être pour la dimension « sacrée » des paroles ? ou l’Harmonica. « Raciste » est un titre plus engagé sur une musique plus jazzy mais finalement plus banale. Je préfère Ismaël Lo sur des rythmes plus folk comme « Nabou », par exemple. Et puis il y a ce duo avec la grande Mariane Faithful sur un titre de Roger Waters et Etienne Roda-Gil : « Without Blame ». Quelle magnifique rencontre que ces deux voix sur des paroles fortes. Chuuut…il faut simplement écouter.

J’en dirai de même pour des titres qui méritent autant comme « Dibi dibi rek », « Lotte Lo ». « Souleymane » est aussi tout à fait recommandable avec son long solo. Il y en a pour tous les goûts avec des titres plus dansants (Samba et Leuk), plus traditionnels dans l’utilisation des percussions et rythmiques (Takou Deneu), plus intîmes et acoustiques (Khar). J’ai l’impression, hélas qu’on a un peu oublié cet artiste depuis sa légion d’honneur en 2002. Il n’a d’ailleurs plus rien sorti depuis 2006 et son album Sénégal. Aucun clip n’est disponible non plus ! Je vous laisse sur ce merveilleux duo…

1 réflexion sur « Musique : Jammu Africa d’Ismaël Lo (1996) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.