Musique : Danko Jones – Born a lion (2002)

Ce fut l’un de mes groupes de chevet dans ces années 2000. Il faut dire que ce premier album du combo canadien fut une véritable bombe.

Mené par … Danko Jones, le groupe arrivait avec une réputation de chiens fous. On est ici dans un hard rock garage avec des influences punk et blues du plus bel effet. Fondé en 1996, le groupe met un peu de temps à enregistrer ce premier opus. Ils ont pourtant ouvert pour des groupes comme les Nashville Pussy ou même Beck mais il fallait trouver la bonne formule pour passer d’un groupe de scène à un groupe de studio sans perdre de cette énergie.

Et on la sent très vite cette énergie avec cette voix de Danko, un peu rock et bluesy, ce son de guitare granuleux, cette rythmique simple et efficace. Pourtant avec play the blues, on avait droit à ….3 secondes de blues avant que ça nous rentre dedans comme un train lancé à vive allure. Du gros riff, tu en veux, tu en as ! Alors bien sûr, on va me répondre que ce n’est pas très original mais qu’est ce que c’est efficace. Le pied tape vite la mesure, la tête accompagne le tout. L’alchimie est parfaite entre la voix et les instruments pour avoir une bonne dose de rock comme on ne croyait plus en faire, à force de sophistication ou de recherche de modernité dans l’électronique.

Le défaut de l’album, c’est presque de ne pas avoir de mauvais titre, ni de véritable single. Encore que Lovercall fonctionne bien….Mais je pourrais en dire autant de « Soul on ice », « Papa », « Way to my heart » « suicide women » avec des rythmiques carabinés, cette basse qui ronronne, cette agressivité vocale. Il y a parfois des accents Hendrixiens, d’autres de leurs ainés les Ramones mais tout parait évident dans ces brulots. Ce n’est pas un album fait pour méditer, c’est sûr mais un bon album défouloir comme il en existe trop peu. Si le suivant sera d’une bonne tenue, j’ai l’impression que le groupe s’est un peu perdu par la suite en perdant justement de la simplicité et la folie qui ont fait leur succès. Et pourtant ce personnage de Danko Jones est toujours là pour mettre un piment bien fort dans la musique, rouge …. comme son costume dans le clip.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.