Blog : Simpliste ou simplet ?

Si ma semaine a été marquée par une intense activité professionnelle, j’ai quand même pris le temps pour d’autres choses. Et je suis revenu sur un article passé de ce blog.

Souvenez-vous, il y a trois ans, je parlais de la fonction Recherche dans les distributions GNU/Linux et du retard par rapport à ce qui était connu dans les autres systèmes d’exploitation. Il y a toujours ce décalage sur les environnements de bureau…mais c’est moi qui ai changé en trois ans. Je n’ai plus forcément besoin de fonctions évoluées car j’utilise mon PC différemment. Oserai-je dire que nous utilisons nos PC ou terminaux informatiques autrement ? Je me focalise sur mon activité domestique, ici…Je ne sais pas vous mais je n’ai pas énormément de fichiers sur lesquels je travaille en même temps. Allez, trois ou quatre au maximum qui se trouvent dans un répertoire /Home de mon profil, comprenez /Mes documents pour les windowsiens. Donc pas besoin de recherche. Pour les fichiers musiques, films, tout est sur le NAS et je passe par l’interface synology pour retrouver mes petits. Et même les anciens documents y sont, ainsi que sur les sauvegardes locales ou distantes. Donc aucun besoin de recherche, car c’est … rangé !

j’épure, je satellise, ….

Pas besoin de coach personnel, de Mari Kondo du disque dur, ou toutes ces conneries pour bobo en mal de bonheur perdu (un scoop… il n’est pas là). Il faut certes apprendre à ranger, à se débarrasser du superflu mais chacun doit trouver sa méthode qui correspond à sa manière de penser. Thèmes, chronologie, abréviations,mots clés, chacun son truc. Ma femme trie à sa manière et retrouve tout ce qu’elle cherche…et je suis incapable de comprendre sa méthode, enfin pas immédiatement. Nous avons défini nos rangements communs ensemble. Mais au boulot alors ? Et bien j’ai utilisé mon année pour reprendre toute mon architecture documentaire, pour ranger les vieux fichiers sur le « cloud » de la boîte, jeter ce qui ne servira plus, surtout qu’il y a maintenant des injonctions venues d’en haut, très haut….Non, pas si haut, quand même. Et j’ai parlé déjà de ma manière de travailler avec un carnet. Là aussi j’adapte à ma manière de penser, de chercher. Un oeil extérieur trouvera que c’est le bazar chez moi, sans doute, car il y a des zones qui mériteraient un rangement, je l’avoue. Pour moi, ça permet d’identifier le superflu sur la durée.

Numériquement parlant, je me suis donc débarrassé du gros gestionnaire de fichier façon Norton Commander. J’ai un bureau sans rien d’autre que deux répertoires dont un est la poubelle. Pas de suivi des ressources ou si peu, pas de météo….Juste l’heure et le jour. Je suis encore assez grand pour voir ce qu’il y a dehors et regarder les prévisions par ailleurs quand j’en ai besoin. Et mes recherches complexes sont soit dans le logiciel de mail, soit dans l’interface d’un »nuage » et plus du tout dans celles du système d’exploitation. Mon PC perso n’est devenu qu’un terminal de rédaction d’articles, une machine à écrire un peu plus moderne en fait. Il reste petit, peu énergivore et ça me suffit très bien. Je n’ai aucune envie d’un PC récent avec 8Go de RAM, des Téraoctets de données dedans, etc…Plus de jeux (consoles), plus de retouche (je préfère le brut, la maîtrise de mon appareil), je suis revenu aux basiques et donc je fais durer tous mes appareils jusqu’à leur mort. Alors imaginez mon état d’esprit dans cette période de Black Friday et de noël...

Je fais apparemment partie des 30% de gens totalement hostiles à ce vendredi noir….C’est finalement bien choisi car j’ai l’impression d’un cataclysme comme le Jeudi noir de 1929. C’est une semaine d’agression permanente des promotions de toutes sortes, par des affiches, des prospectus (10cm d’épaisseur au moins dans ma boîte), de spots radios, de publicités internet (ouf je filtre), télévisuelles…Du harcèlement ! Je suis depuis quelques années aussi réfractaire à la surconsommation de Noël. J’ai arrêté les repas gargantuesques en famille et mes parents avec. Nous avons arrêté de tester des trucs exotiques, des recettes nouvelles, etc, pour nous en tenir à ce qui fait surtout plaisir au plus grand nombre, qui reste éthique (STOP foie gras !!!!! ), ne viens pas de trop loin. Nous privilégions finalement le ludique au luxe, le convivial au conceptuel. Ce n’est même pas une question de coût, simplement du bon sens. Mon plaisir, notre plaisir n’est apparemment pas dans le moule !

Femme à la poupée de Soutine (1923)

Après, on me répond qu’il en va de l’économie, de la survie des commerces, etc….Mais le Black Friday privilégie justement des domaines où les produits viennent de loin, ne bénéficient pas à l’industrie ou l’économie française, creusent la balance commerciale etc…Je voyais un horloger chouiner sur sa baisse de revenue à noël mais en même temps, moins de 1% de ses ventes vient sans doute de France, sans parler des enfants derrière les productions les plus bas de gamme (il y a aussi de la montre chinoise de haute technicité fabriquée par des adultes). Les jouets sont en majorité de lointaines provenances sans que le choix reste possible au consommateur…sinon de revenir à des choses plus simples. Je suis un peu simplet de penser que ça changera quelque chose de faire noël autrement, surtout qu’il y a une pression sociale, dès l’enfance. J’aimais m’inventer mes propres jeux avec ce que j’avais, il faut dire.

Déjà il y a 30 ans, j’étais en décalage. Pendant que mes camarades avaient pléthore de jeux, dont tous ceux à la mode, j’avais souvent un jouet, choisi pour son « utilité », et des livres. Les rares fois où mes parents ont craqué pour un plaisir à la mode, ce n’était pas forcément une réussite et cela a rapidement pris la poussière. Je jouais aussi chez les copains à ces jeux que j’enviais…pour finalement les oublier quelques temps après et me replonger dans les miens, ou encore les livres. Je n’ai franchement pas été malheureux. Et puis quand mes copains venaient chez moi, ils avaient aussi autre chose que chez eux. Je vous avoue quand même qu’ils n’ont pas joué à Mega 10 000, cette curieuse encyclopédie électronique que j’ai écumée, usée. Je l’ai retrouvé chez mes parents et ça fonctionnerait encore….c’était fait en France en plus, à base de …livrets.

Ah, le design français !

Pendant ce temps, il n’y a pas de Black Friday sur les produits de première nécessité, sur les pommes de terre, les pâtes, le riz, l’huile, encore moins sur l’eau et l’électricité. Les trucs qu’on ne pourra pas se payer avec leur foutue retraite par point, ce point qui n’ira certainement pas en augmentant aussi vite que le reste (apparté : le but c’est bien la privatisation, l’individualisation …). Il n’y aura jamais de promotions de noël sur cela non plus et quand entre 5 et 8 millions de personnes sont sous le seuil de pauvreté (selon le seuil choisi), j’ai franchement du mal à encaisser des rayons d’hypermarchés garnis de produits qui finiront parfois en vomis ou badigeonnés de javel quand ça ne se vend pas dans les délais. En arriver à un tel écart entre ceux qui gaspillent et ceux qui rament pour simplement se nourrir me fait toujours…. vomir. En plus, hasard du calendrier, c’était aussi une période de collecte pour la banque alimentaire, pour les restos du cœur, toute cette privatisation du caritatif où les classes moyennes sont souvent les plus donatrices d’ailleurs, par rapport aux classes aisées (en %). Pour avoir pratiqué les collectes je peux vraiment constater cela et voir aussi ceux qui ont déjà du mal à finir le mois. Et quand j’entends des ministres de la santé se réjouir de ça, j’ai vraiment la nausée.

Je n’ai plus aucune envie d’un petit luxe qui ne sera qu’un plaisir futile, éphémère. J’ai la chance d’avoir un toit, de quoi me vêtir en toute saison, même élégamment sans que ça paraisse démodé. Ça s’arrête là et je réagis finalement totalement comme mes parents au même age qui insistaient pour m’offrir des choses Utiles ! Ils ont quand même céder à des modes, à des petits plaisirs inutiles parfois pour eux même, mais si peu. C’est là que le harcèlement fonctionne quand même. Quand j’attendais la semaine dernière à une caisse, je voyais tous ces produits autour de mois qui sont là pour nous faire craquer juste avant de passer au paiement. J’avais soudain envie de grignoter un petit bonbon devant moi, un plaisir sucré et malsain, sans doute. Non, il faut devenir étanche à tout cela. On joue habilement sur nos failles. Même dans la culpabilisation permanente qui nous montre des commerces en faillite d’un côté et des enseignes internationales qui bradent en permanence. Je voyais aussi des pharmacies qui disparaissent tout en ayant des clients, parce qu’il n’y a aucun repreneur après la retraite du propriétaire actuel. Et des centre-villes où on trouve plus de boutiques de vêtements que de l’alimentation , on en parle ? De celles où il n’y a que des centres multiservices incapables justement de rendre corectement le service public…Le simplet que je suis parfois ne comprend pas comment on arrivait à avoir ces services avec moins de monde, moins de cotisants (21Millions en 1970 contre 26milions en 2002). Ou plutôt si je comprends que l’on n’a plus la même vie non plus, les mêmes pourcentages de répartitions, etc… Allez, un petit graphique d’Oxfam qui explique bien des choses sur les salaires, etc.

Simplifier alors ? Rester simple ? Ou vivre comme le simplet qui croit que ça va changer le monde ? Je ne pense pas que ma petite vie va changer grand chose dans la marche folle de ce monde humain dont j’espère presque la fin prochaine. Quand je parlais du veganisme la semaine dernière, je ne me faisais pas plus d’illusion sur ce que cela peut changer dans notre impact sur la planète puisque effectivement cela conduit à des contradictions, justement parce qu’il y a des envies irrationnelles. En bon converti, j’ai encore en mémoire des goûts qui ne sont pas ceux des légumes, des fruits et des produits non transformés. Il y a les goûts de charcuterie, de viandes, de fumés, etc…C’est finalement sur cela qu’une nouvelle industrie se construit avec du bon, du mauvais, comme l’élevage finalement mais moins pire pour la souffrance des êtres vivants…donc un gain malgré tout pour le vivant. Je pourrais vous donner des recettes de « burgers » qui n’utilisent que des produits bruts plutôt que des steaks. Mais on ne fait pas l’effort de chercher quand on a le produit tout préparé. On veut aussi tout vite, sans effort, c’est vrai.

je rêve de retrouver ça à l’identique

Encore heureux que j’ai été éduqué pour manger toutes sortes de légumes. J’adore les Choux de Bruxelles, les Blettes, le Fenouil, les endives, etc… Madame est pareille et l’on reste dans ces envies toutes simples, ces plats qui après des années apportent de la convivialité à nos noëls, nos fêtes, plutôt que le clinquant ou la satisfaction d’avoir payé une fortune quelque chose que l’on croyait réservé aux milliardaires. Ce sont souvent des choses de saison, que l’on fait nous même avec de longues préparations, seule concession à ce rituel. Le plus dur finalement, c’est de trouver ces ingrédients quand tous les magasins deviennent mono-maniaques des classiques des fêtes. Je ne vais pas vous donner des recettes, je ne me sens pas l’âme d’un blogueur culinaire. Un conseil pourtant : Revenir aux plaisirs d’enfance, aux légumes de saison que l’on n’a peut-être pas l’habitude de manger, s’éduquer à des goûts nouveaux. J’ai quelques souvenirs gustatifs… et végétariens en plus que je n’ai pas encore réussi à faire à l’identique car hélas, ceux qui me les faisaient n’ont pas laissé de recette. Des choses simples, simplistes, pour un bonheur simplet.

Et l’ami Olivyeahh m’a remis en tête ce titre du Floyd, ces paroles…. »I can’t explain, you would not understand (Je ne peux pas l’expliquer, et puis tu ne comprendrais pas),
This is not how I am (Ce n’est pas vraiment moi), I have become comfortably numb (Je suis devenu agréablement engourdi)… Mais est-on un jour soi-même quand chaque jour nous change un peu plus?

8 réflexions sur « Blog : Simpliste ou simplet ? »

  1. Cela me parait un peu ferme pour une « tergoule » mais peut-être un gâteau de riz avec quelques raisins ?
    Pour l’organisation je ne donnerais pas de conseils car je dois avouer que tous ceux qui rentrent dans mon sous-sol me disent que c’est le « bordel », mais moi je m’y retrouve c’est le principale, concernant le PC je suis un peu plus ordonné, les photographies sont classées par dates, les textes sont dans le dossiers documents, etc…
    Dans mon prochain article de lundi justement je disais que j’étais pour le partage du savoir pour ne pas perdre les traditions ou les façons de faire de nos anciens, et cela concerne bien entendu les recettes de cuisines, je me souviens du gâteau battu de la grand-mère « miam-miam ».
    A pluche et attention tu vas devenir « vieux et simplet » avant l’age 🙂

  2.  » J’ai un bureau sans rien d’autre que deux répertoires dont un est la poubelle. Pas de suivi des ressources ou si peu, pas de météo…. » -> si tu voyais les miens (boulot et maison) tu t’arracherais les cheveux XD

      1. Je confirme. J’ai eu une grande période de doute, où seul le monde matériel me paraissait légitime. J’y suis revenu, il y a une dizaine d’années.

        PS : j’ai opté pour mon prénom, mais ça reste l’ami Pilgrimwen, hein ! 🙂

  3. Ouais, ben encore un truc sur lequel on est en total accord
    « Je n’ai plus aucune envie d’un petit luxe qui ne sera qu’un plaisir futile, éphémère. J’ai la chance d’avoir un toit, de quoi me vêtir en toute saison, même élégamment sans que ça paraisse démodé. Ça s’arrête là et je réagis finalement totalement comme mes parents au même age qui insistaient pour m’offrir des choses Utiles ! »
    Je n’ai jamais eu vraiment d’attrait pour tout cela, pas réussi à conceptualiser la chose, pas plus que les modes d’ailleurs…La sobriété matérielle est une chose qui m’a toujours paru évidente… C’est là aussi un sujet sans fin…
    Ma foi, intéressant tout cela 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.