Blog : Bonjour madame…

Enfin il parait que c’est une dame. Pas facile à reconnaître derrière sa, euh… , tunique noire à capuche. Puis en tant de grève, trimbaler une faux, ce n’est pas facile…

Enfin bon, moi je vais l’appeler madame La Mort. Pas envie de me fâcher… en fait je l’ai déjà rencontrée mais elle avait pris des rendez-vous de longue date avec des proches. Ça ne s’est quand même pas super bien passé, la rencontre. On la sentait hésitante genre je viens, je viens pas…et puis on ne sait pas pourquoi, elle se décide un matin, à l’heure du petit déjeuner. Perso je trouve ça limite impoli mais bon, nous n’allons pas nous fâcher.

Elle aurait aussi des animaux de compagnie….Ils font le même job. J’en ai vu une, une chatte noire avec une faux. Oui c’est son truc la faux. Perso, je préfère la tondeuse à main, le mouton…pour l’herbe. Mais ça, les goûts et les couleurs. Elle est vraiment venue sans prévenir en plus cette chatte, comme le gros chien noir, quelques années auparavant. Même pas le temps de mettre un panier, une litière de plus. Non, elle arrive, elle rode dans les alentours, quelques pissou dans les coins et hop elle repart avec notre boule de poils adorée, notre compagne féline qu’on croyait éternelle, avec les 7 vies et toutes les légendes autour des chats. Ça vient peut-être de là, cette aversion qu’ont les gens pour les chats noirs ? Noooooon… C’est faux bien sûr, j’en ai plusieurs à la maison et je peux vous certifier qu’ils n’ont aucune affinité avec les faux (les vraies…), les trucs à capuche et qu’ils ne sortent pas faire des visites chez les gens. In-No-Cents qu’ils sont.

Donc OK pour le noir, mais là nous n’avions vraiment rien prévu pour les fêtes. Il y a déjà du monde à table donc si ça pouvait attendre pour un peu plus tard. Non parce que venir chez les gens comme ça pour le repas familial, déjà compliqué, là non ! Et puis faut lui trouver un cadeau. Je ne sais pas ce qu’elle aime…Une petite robe noire, une faux toute neuve, un bon d’achat chez un affûteur, …Si ça se trouve, elle n’est même pas vegane en plus, ou pire, elle a des allergies et ça va faire des histoires. Alors que cela aurait été si simple si nous avions pris rendez-vous, je sais pas, en mars. J’avais rien en mars… Bon, d’accord, elle ne fait que squatter pour l’instant. Il y a bien une fois où je l’avais croisée, quelques secondes ; ça fait un choc. Et puis le pied sur le frein, le coup de volant et on croit que c’était une hallucination. D’autres fois, j’ai cru qu’elle allait venir, que son secrétariat avait appelé (elle est très occupée, genre père noël), mais fausse alerte.

D’ailleurs, en parlant d’occupée, elle doit avoir des sœurs jumelles, des cousines, parce que là, dans le monde ça fait du boulot. Sa cousine yemenite, par exemple, elle doit avoir pris des intérimaires pour le job, payés par l’Arabie Saoudite, ou bien ? Elle habite peut-être près d’un hôpital, surtout qu’avec le manque de moyens dans la santé en France, elle ne va pas être au chômage, elle. Ou alors près d’une maison de retraite (j’aime pas leur nom abrégé à la con…) où là aussi, ça manque de moyen, mais pas pour tout le monde, si on en croit les investisseurs du secteur. J’en soupçonne même de faire des deals avec elle, ou des paris malsains mais très lucratifs. Regardez les fonds de pension genre Blackrock; Rien que le nom en plus…

Mais moi, …. Je n’avais rien demandé. Oh, bien sûr, quand tu vieillis, tu sais que tu peux avoir rencard avec elle. Quand tu vieillis, tes parents sont dans sa « shortlist » et pour certains tu te dis chaque année qu »il faut prévoir une petite assiette, un plat à réchauffer pour elle, un petit espace pour dormir. Et non, ça ne se fait pas, au point que tu finis par ne plus y croire. Et c’est là qu’elle se pointe, la vicieuse, la sournoise. Je comprends qu’elle s’acoquine parfois avec des scénaristes, vu son sens du suspens. Par contre, si tu veux négocier, dire un truc genre « mais non, va chez le voisin que j’aime pas, ou le vieux raciste d’en face », c’est rare que ça marche. Y’en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes….

Albrecht Dürer – Ritter, Tod und Teufel – 1513

Donc voilà, il y a une nouvelle personne qui squatte dans la famille et nous allons devoir nous y faire quelques temps. Jusqu’à quand ? Je ne sais pas, ça serait trop facile aussi. Nous allons essayé de faire ça bien, sans que ça dérange trop de monde. Ah oui, ça jase après dans le voisinage. Les gens t’évitent du regard alors tu parles de « longue maladie », comme si c’était la petite grippe qui dure un peu trop avec le manque d’efficacité des antibiotiques. Mais non, il faut dire le mot. ce n’est pas Voldemort, c’est le Cancer, un des meilleurs copain de cette dame. Il peut venir partout même quand ça fait 50 ans que tu as arrêté de fumer. On sent le gars rancunier, vengeur pas masqué. Et bien là il te file un déguisement basique, le pyjama bleu ou rayé, il te fait maigrir à vu d’œil et te rappelle indirectement l’existence des camps de la … mort (choisissez l’époque, l’humain a toujours eu de l’imagination pour ça, depuis ce temps, par exemple.). Oui, pour faire bonne mesure je dis Monsieur pour le cancer. Parce que lui, il ne prévient jamais en plus.

Autant la dame en noir va et vient, rode mais on s’habitue, autant lui, il reste, il s’installe, prend de la place et faut vraiment se battre pour le chasser à coup de pompe, en s’y mettant à plusieurs s’il le faut. Hargneux le gars…Aujourd’hui, il est en train de discuter avec la dame, il ne sait pas encore pour combien de temps il en a. Il fait ça dans son coin, ne nous parle pas beaucoup. Bref, on verra. Mais faire ça pendant que les internes et les infirmières se battent pour leur avenir, c’est franchement lâche. Faire ça quand les ambulanciers sont aussi en grève, bloqués, ou en vacances… Si au moins ces deux là étaient solidaires des grévistes, allaient faire un tour du côté de Matignon, l’Elysée, je sais pas. Je vois bien une réunion de « concertation » avec Agnès B. (pas celle de la mode…) ou avec Jipé, l’amnésique du travail. Non, faut qu’ils fassent chier des retraités de la classe moyenne, des gens qui côtisent, paient leurs impots, fleurissent les tombes et tout ça…. En plus on dit que la dame passe de plus en plus tard. Mais c’est faux…

Tenez, j’ai des collègues qui arrivaient à quelques années de l’age pivot, des ouvriers, des gens qualifiés…Et bien elle est venue les voir et hop, terminé en quelques mois. Je peux vous dire que leurs enfants, ils en rigolent de l’évolution de la moyenne de durée de vie (source), sans tenir compte des catégories, de l’écart-type et autres données statistiques. Tout ce dont je me souviens, c’est qu’ils ont travaillé très jeunes, dans des garages, qu’ils se nettoyaient le cambouis avec des produits bien dégueulasses et cancérigènes. Et ça, pénibilité ou pas, c’est marqué nulle part ailleurs que dans la mémoire collective. Pas plus tard que la semaine dernière, j’apprends qu’une cousine de la dame s’est installée près de la femme d’un ancien collègue. 66 ans.. Il a du faire de la place pour le cousin du monsieur Cancer. Alors pour compenser, mon cas personnel explose la durée de vie marquée sur les graphiques de l’Insee.

On va donc se dire qu’on a de la chance. J’en connais qui voient cela comme une fête, une retrouvaille avec les anciens. Et c’est vrai qu’on y pense, qu’on revoit ces moments tristes du départ. On repense aussi à toute cette vie passée, ces bons moments, on ressasse, on revit et on angoisse sur l’après. Qu’importe la croyance d’une vie après ou pas, d’un paradis, d’un enfer, d’un monde de l’au delà. La dame est là autour de nous à tout moment. Elle est passée l’année dernière chez les voisines d’en face sans qu’on y fasse trop attention. Elle aime ça les gyrophares, les voitures blanches ou rouges. Mais en même temps, elle donne de la valeur à la vie, ce truc trop court que l’on brûle parfois, sans y faire attention, comme un bout de forêt d’Amazonie, pour un plaisir éphémère, pour « s’enrichir » d’une expérience supposée. J’ai sans doute un peu plus de chance que d’autres, rien que le fait d’être né ici, d’avoir du temps pour bien faire les choses. Cette semaine justement je préparais des dispositions pour …. vous savez, le cas où elle vienne me causer sans rendez-vous. Avec toutes ces lois que nous mettons autour de ça, tout devient compliqué, plus compliqué encore que la venue de la dame.

Je lui dirai « Bonjour Madame », si son interlocuteur ne peut plus s’exprimer. Nous prendrons sûrement un café ensemble, nous veillerons. Nous pleurerons, nous rirons aussi parfois. Vous n’en saurez rien, de ce moment. Et à toi, lecteur, je ne te souhaite pas de la rencontrer de sitôt. Il y en a qui en ont peur, d’autres qui ont hâte de la retrouver. Je la prends comme une personne normale, avec juste ce goût vestimentaire singulier. Elle fait son job, elle le fait aussi bien que possible, avec parfois des excès de zèle. Je ne lui en veut pas…un peu plus quand ce sont des gamins qui trinquent. Elle a peut-être un.e chef.fe qui tire les ficelles, donne des ordres. Je n’ai pas envie de chercher des responsables à tout ça. On dit « c’est la vie »….Mais c’est qui d’ailleurs La Vie ? Jamais vue cette fille là. Si vous avez des indices pour la trouver, la décrire. Parce qu’elle, on pourrait lui causer aussi. Il y en a qui souffrent plus pendant sa présence que celle de la dame dont j’ai parlée tout cet article. Il y en a qui en font aussi des chansons. Pour l’instant, c’est la dame en noire (c’est quoi son prénom, Barbara? ) qui frappe à notre porte.

5 réflexions sur « Blog : Bonjour madame… »

  1. Barbara est née Monique Serf, d’après Wikipédia et la faucheuse est un personnage imaginaire qui rendrait visite aux personnes pour leur annoncer leur mort, moi je vois la chose autrement « le jour de notre naissance, l’histoire ne notre passage sur terre est écrit et notre vie se déroule aux fils des pages comme dans un livre ».
    A pluche.
    Ps: quand tu parles de dispositions, tu parles d’autoriser le prélèvement des organes pour la science, de la crémation, ou autres ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.