lecture

Littérature – Derrière la porte du café des chats d’Anna Sólyom (2020)

J’ai craqué pour ce court roman avec une couverture toute mimi. Forcément, ça parle de chat, mais pas que…

Cet article est paru d’abord sur Cheziceman.fr

Nagore a la petite quarantaine et sort d’une douloureuse rupture. Elle a décidé de s’installer à Barcelone après avoir quitté Londres. Sans ressource, elle postule à un emploi trouvé par une de ses amies : Serveuse dans un “Bar à chat” ouvert par une japonaise. Pas le choix pour elle qui n’a aucune affinité avec les félins, ou même le café. Il faut bien vivre…

Ce petit livre ne paye pas de mine mais il est très agréable à lire avec le même sentiment que notre héroïne. On se sent bien après ces quelques pages en compagnie de nos 8 félins facétieux. C’est une rencontre, mais pas seulement entre Nagore et des chats. Nagore se rencontre à nouveau après des années d’oubli. Je pense aussi que pour certains lecteurs, cela sera aussi une rencontre. Les chats nous dominent, nous choisissent, c’est connu. Je vis chez mes chats mais ils me le rendent bien.

Ici, ils apportent leur sagesse dans ces quelques chapitres. Ils ont chacun leur caractère et le fait que le café vise à les faire adopter est intéressant. Ils adoptent les humains qui passent, fuyant les plus turbulents et bruyants. Le chat n’est pas toujours calme mais il a ses super-pouvoirs. Il s’en passe des choses derrière cette porte en si peu de page qu’on aurait bien repris un thé avec quelques chapitres de plus. C’est un peu une pause pour se rencontrer soi.

Un livre pour se sentir bien, pour penser simplement à nos moments de vie, avec ou sans chats. Je le conseillerai bien à quelques connaissances qui, dans cet hiver déprimant, ne voyaient parfois pas le bout du tunnel. Ou bien c’est peut-être moi qui regarde mon matou qui vient se lover à sa guise contre moi.

image